Retour vers la page des liens


KUNDALINI : Une contrefaçon New Age du Saint-Esprit envahit l'église!

C'est un sujet brûlant et en réalité très triste auquel tous les chrétiens devraient s'intéresser, et en particulier les jeunes qui ne sont pas encore solidement enracinés dans le contexte scripturaire.

Une des caractéristiques des temps de la fin dans lesquels nous sommes entrés, sera une confusion spirituelle sans précédent. Après le faux évangiles de l’Église et celui de l'hyper-grâce, nous sommes maintenant confrontés à un évangile de signes et de prodiges dont la source n'est certainement pas le Saint Esprit.

LIENS EXTERNES
• Voir ce témoignage: Kundalini : Ils invitent le Serpent dans leur colonne vertébrale.
• Voir également : cette séquence en anglais.
• Un site
suisse dont je ne connais pas les auteurs propose une analyse détaillée du phénomène.
• New Age “Jesus” in the Church — The Pentecostal Church has derailed by the Word of Faith movement.
• Eric BARGER — Is your Church New Age, Emergent, or Christian? Learn to exercise your discernement.

• A. STROM — the New Age shift at Bethel church – Shocking.
• OTG Ministry — Demons Are Real - Holy Spirit versus Kundalini - Must Watch
• Be Vigilant  ! — The Kundalini Spirit has Invaded The Church, masquerading as The Holy Spirit !!!
• TLR — Warning about false spirits creeping into the church.
• Rod Page — “The Bethel Menace.” Words from a man who lived the changes from within.
• BE WATCHFUL — Is my Church under the influence of the “NAR” New Apostolic Reformation movement?


• L'ESPRIT DE LA KUNDALINI


Importée il y a plusieurs décennies au sein même d'une frange du christianisme pentecôtiste par les promoteurs des techniques méditatives orientales, la Kundalini ou Esprit du Serpent du Feu ne cesse de s'étendre autour du monde, propagée par les apôtres et évangélistes du mouvement de la Nouvelle Réforme Apostolique et par des chaines de TV chrétiennes, en s'emparant de dizaines de milliers de chrétiens inconscients du problème.

De nombreuses personnes, après avoir reçu le Saint-Esprit, ont témoigné avoir expérimenté une grande libération intérieure et s'être senties plus vivantes que jamais. Mais lorsque l’Esprit de Dieu accomplit une œuvre belle et pure, le Christ de Babylone — gouverneur de ce monde et l'auteur de toutes les contrefaçons religieuses — n'est jamais loin derrière ! Nous ne sommes pas appelés à critiquer la façon dont Dieu agit. Mais la Bible nous enjoint de prendre garde aux faux prophètes et de veiller à ce que l’Évangile que nous retenons ne soit pas un Évangile dénaturé. Lorsque des manifestations peu conventionnelles surgissent, l'occasion est parfois trop belle pour les esprits chagrins de discréditer tout l'aspect surnaturel de l’Évangile. Ce site, par exemple, fournit des informations détaillées et très utiles sur de nombreux courants sectaires. Le problème, c'est que ses initiateurs ne croient tout simplement pas que la puissance surnaturelle de l'Évangile ait pu survivre au Livre des Actes. Ôtez le surnaturel de l'Évangile, et il vous restera tout au plus une légende: Dieu visitant les siens, et les siens ne le reconaissant pas. Les histoires divertissent mais elles ne changeront pas le monde. Au lieu d’être productive, cette approche est comme un seau de crabes où ceux qui tentent d’en sortir sont aggripés par d'autres et tirés en arrière. Veillons bien à ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Gardons-nous de renier la puissance de l’Évangile, mais ne soyons pas naïfs. Ayant fréquenté une église locale évangélique nouvellement implantée, quelle ne fut pas ma surprise d'y voir évoluer quelques jeunes aux habitudes étranges, émettant des cris de manière involontaire, pris de spasmes et de soubresauts et se balançant de droite et de gauche à la façon des serpents durant leurs prières. Ces manifestations, qui rappellent parfois un syndrome de Gilles de la Tourette, ne sont pas des manifestations du Saint Esprit. Mais elles émanent des démons propagés par l'hindouisme et présents dans les disciplines telles que le Reiki New Age et le yoga. Elles sont tout particulièrement liées à l'éveil à la Kundalini, le Serpent de Feu. Après avoir enquêté sur l'origine de ce phénomène étrange, j'ai découvert que ces jeunes gens avaient été en contact, direct ou indirect, avec le mouvement de l'église Bethel, de Reddings en Californie. Plusieurs organisations chrétiennes émettent des mises en garde à l'égard de ce mouvement, expliquant qu'il serait infiltré par les démons du New-Age. De nombreux noms très connus dans les milieux évangéliques sont impliqués. Mais la tendance se propage de manière exponentielle dans de nombreuses églises locales à travers le monde, et ceci devient un réel sujet de préoccupation. Vous avez sans doute vu cette émission de télé-réalité qui montre à quel point les hommes peuvent être influençables, dans laquelle le sorcier Messmer prend le contrôle d'un groupe de personnes en les transformant en ce qu'il veut, et même en animaux si cela lui plaît. Ceci existait du temps des apôtres. Dans Actes 8, nous est relatée l'histoire de Simon le magicien, «qui, se donnant pour un personnage important, exerçait la magie et provoquait l’étonnement du peuple de la Samarie. Tous, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, l’écoutaient attentivement, et disaient : Celui-ci est la puissance de Dieu, celle qui s’appelle la grande». Mais quand Simon vit les miracles qui s'opéraient par les apôtres, il fut impressionné et il voulut leur acheter ce pouvoir. Simon se considérait comme un disciple de Jésus et il voulait lui-même devenir un apôtre. Mais Pierre et Jean le reprirent sévèrement: «Tu n’as ni part ni droit dans cette affaire, car ton cœur n’est pas droit devant Dieu. Détourne-toi donc du mal qui est en toi, et demande au Seigneur de te pardonner, s’il est possible d’avoir eu de telles intentions dans ton cœur. Car, à ce que je vois, tu es rempli d’amertume et de méchanceté et tu es captif du mal.» Une caractéristique de ce phénomène, c'est la confusion spirituelle. Ceux qui sont pris par cet esprit s'imaginent faire le bien, et ne sont souvent pas conscients de la véritable nature de ce qui les habite. C'est justement ce qui était arrivé à Jean, quelques temps plus tôt. Ceci nous laisse penser que les principaux évangélistes de l'époque étaient influencés ou même largement acquis à une forme de puissance qui n'avait rien à voir avec le Saint Esprit, et Jésus fut forcé de les admonester: «Vous ne savez pas de quel esprit vous êtes animés !». C'est pourquoi dans Matthieu 7, Jésus nous met en garde, et ceci constitue une phrase clé de l’Évangile: «Pour entrer dans le royaume des cieux, il ne suffit pas de me dire: «Seigneur! Seigneur!», mais il faut accomplir la volonté de mon Père céleste. Au jour du jugement, nombreux sont ceux qui me diront: «Seigneur! Seigneur! Nous avons prophétisé en ton nom, nous avons chassé des démons en ton nom, nous avons fait beaucoup de miracles en ton nom.»  Je leur déclarerai alors: «Je ne vous ai jamais connus! Allez-vous-en, vous qui pratiquez le mal!» La pensée que beaucoup de ceux qui accomplissent des miracles puissent en fin de compte être réprouvés, est troublante. Nous pensons souvent, et ceci a été largement enseigné par la religion, qu'accomplir des miracles est une preuve de sainteté en soi. En réalité, les miracles ne prouvent rien. Les gens de Babel avaient découvert la clé divine de la réalisation des voeux. Mais parce qu'ils agissaient indépendamment de lui, Dieu dut intervenir. Il sapa leur unité pour les stopper dans leurs projets.

Certains prédicateurs contemporains transmettent par l'imposition des mains ce qu'ils appellent : un manteau ou une onction apostolique. Ce geste est biblique puisque les apôtres le pratiquaient. Quant à la nature de ce qu'ils se transmettent, c'est là qu'est toute la question. Les apôtres transmettaient l'Esprit de Jésus qui les habitait, également appelé le Saint-Esprit. Cette onction permettait à ceux qui la recevaient de faire les choses que Jésus avait faites — à savoir : convaincre les hommes de leur besoin de repentance, guérir les malades, chasser les démons, se déplacer dans l'espace-temps à la manière de Jésus et de Philippe, travailler de concert avec les anges, et en réalité une foule de choses étonnantes. Mais ceux qui ont reçu ce pouvoir dans le cadre de la Nouvelle Réforme Apostolique, le décrivent comme une charge d'électricité et “d'amour liquide”, coulant sur eux et envahissant leur bras, et qui leur fait perdre le contrôle d'eux-mêmes. Étrangement, cette description correspond à ce que décrivent ceux qui ont été “éveillés” à la Kundalini, qui en réalité est un pouvoir satanique qui dans les religions orientales, permet aux gourous de captiver leurs fidèles en les plaçant sous de puissants esprits de contrôle. Les personnes qui, subissant l'oppression de ces esprits qu'ils localisent le long de leur colonne vertébrale, sont ensuite contraintes de consulter en psychothérapie, se décrivent comme se sentant désengagées par rapport à leur sentiment de soi d’avant, ayant des comportements irrationnels, des visions, subissant des mouvements involontaires habituellement associés à la maladie mentale, souffrant de douleurs et de changements physiques. Cette onction charismatique n'est bien sûr qu'une perversion de l'effusion du Saint-Esprit imputable à l'esprit de la Kundalini. N'oublions pas que Satan est un imposteur depuis le commencement. Son intention a toujours été de ravir l'attention des hommes, afin qu'ils l'exaltent lui en lieu et place de son rival : le Christ. Plus il peut se rapprocher de la chose véritable et plus ses pièges sont efficaces. Qu'on l'appelle Jéhovah, Allah, Krishna, Saint-Esprit, Jésus ou Marie, tout masque est bon pour lui tant qu'il lui permet d'usurper l'identité christique et de garder les hommes dans la servitude des esprits terrestres. Son but est de ravir les âmes pour les garder captives. Jusqu'au jour, bien sûr, où le Christ apparaissant en gloire d'une extrémité du ciel à l'autre fera tomber les masques. «De faux messies surgiront, ainsi que de faux prophètes. Ils produiront des signes extraordinaires et des prodiges au point de tromper même, si c’était possible, ceux que Dieu a choisis.» Mat 24:24. Et dans 2 Corinthiens 11:13-15, Paul nous rappelle que, comme son nom l'indique, Lucifer s'est fait une spécialité d'apparaître sous la forme d'un ange de lumière. Des siècles de christianisme lui ont permis de parfaire ses talents de comédien. Car en réalité, Satan est incapable de créér quoi que ce soit de nouveau. Et tout ce qu'il touche se corromp. Certes, il a été créé initialement avec la charge de transmettre la lumière de Dieu aux hommes. Mais par sa rebellion, la lumière de Dieu qui était en lui s'est éteinte, et mort et ténèbres ont envahi son camp. Car la vie est dans la lumière. C'est pourquoi Satan et ses anges se tiennent dans le giron des hommes qui cherchent Dieu, afin de pouvoir bénéficier de la lumière qu'ils reçoivent d'en haut. En réalité, beaucoup de choses peuvent apparaître comme étant authentiques et bonnes dans ces mouvements. Ils produisent une musique accrocheuse qui semble être inspirée. Ils déclarent opérer des signes et des miracles et les jeunes sont attirés et semblent débordants d'enthousiasme. Leurs prédicateurs mettent le feu et vont jusqu'à prétendre pouvoir apporter au christianisme une dimension jusqu'ici inconnue, allant au-delà de l'oeuvre du Christ—Jésus n'a-t-il pas dit que ceux qui croiraient en lui feraient de plus grandes choses que lui? Pour ceux qui sont à la recherche d'un christianisme efficace, l'offre est séduisante. À un moment donné, après une longue période de sécheresse spirituelle, j’avoue avoir sérieusement envisagé d'y souscrire. Avant de revenir au bon sens biblique et de prendre position. Car, si vous êtes sensible à la vérité, vous ne devriez pas tarder à comprendre que quelque chose ne va pas. Vous savez, il y a une chose que le diable ne pourra jamais contrefaire, et c'est l'innocence. La beauté, la puissance, la sagesse—il sait comment se procurer ces choses. Mais s'offrir lui-même en sacrifice sur l'autel, vous n'entendrez jamais parler d'une telle chose dans le monde diabolique. Cependant tuer les autres pour se nourrir de leur substance, il le fera sans hésiter. Tant de prédicateurs ont bien commencé en étant les fidèles serviteurs de l'Esprit de Jésus. Mais emportés par leur succès ou influencés par leur entourage, ils ont poursuivi leurs programmes dans un esprit très différent en ambitionnant leur notoriété et celle de leur mouvement au préjudice de leur Maître. Jusqu'à son dernier cri, Jésus est resté entièrement soumis à son Père. Il est très important de prier pour nos dirigeants et ce quel que soit leur mouvement ou leur église, car les responsables de groupes sont la cible de choix des esprits mystificateurs. Souvenons-nous de la tentation du Christ dans le désert: «Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes, car elle m’a été donnée et je la donne à qui je veux.» Jésus aurait peut-être pu devenir l'Antéchrist avant l'heure, s'il n'avait pas été dévoré par l'amour pour son Père Céleste. C'est pourquoi, Jean nous exhorte: «Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.» 1 Jean 4.   Jean doit nous rappeler que, hélas, “tout ce qui brille n'est pas de l'or.”

Dieu n'a certainement rien contre les gens branchés et sa création nous montre de mille et une façon qu'il n'est pas un promoteur de l'uniformité. Mais dans Apocalypse 2:14, Jésus nous met en garde contre la doctrine dite de Balaam, qui consiste à vouloir importer les influences du monde dans la spiritualité et la foi chrétiennes. Dans Nombres 22, on découvre l'histoire de ce Balaam. Balaam était une sorte de prophète. Imprégné de son statut, il utilisait ses compétences à la demande, et Dieu dut finalement le ramener à la raison en lui parlant à travers son âne. La tradition expose l’Église à vouloir créer un substitut humain à l’œuvre de Dieu. Comme les gens de Babel, la religion veut par tous les moyens se faire un nom et rallier le monde à sa cause. Nous voyons clairement ceci émerger du catholicisme. Les initiatives du pape François visant à rapprocher les religions du monde sont conformes à ce que le livre de l'Apocalypse annonce. Ces efforts visant à instaurer la paix dans le monde sont en fait destinés à prolonger le règne de Satan sur la terre. En contribuant au développement d'une religion mondiale, le prophète du catholicisme facilitera l'avènement de l'Antéchrist. Bientôt, tous ces gens pourraient être désagréablement surpris...  Mais d'un autre côté, certaines soi-disantes “onctions charismatiques” ne sont rien de plus qu'un raccourci vers le surnaturel, consistant à inviter des forces occultes à prendre le contrôle d'une fraternité. Dans le Lévitique au chapitre 10, nous voyons les fils d'Aaron: Nadab et Abihu, apporter sur l'autel des parfums un feu étranger, c'est à dire un feu qui ne provenait pas de l'autel des holocaustes, ce qui irrita l’Éternel au plus haut point. Nadab signifie entre autres: “inciter, forcer, rendre bien disposé”. La racine Ab du nom Abihu signifie “père d'un individu”. Nous trouvons dans ces deux noms une notion de contrainte et celle de plaire aux hommes, de plaire à son maître, à ses pères spirituels. Un feu sortit alors de l'autel de l’Éternel et les consuma tous les deux. Ils furent plus tard remplacés par les deux autre fils d'Aaron : Eléazar et Ithamar. Eléazar signifie : “Le Dieu puissant a secouru” et les racines du nom Ithamar peuvent vouloir dire : “qui désire être redressé”, comme un disciple, ou encore : dressé comme un arbre, ou une croix. Tout feu de l'esprit qui ne provient pas de la mort sacrificielle de Jésus et de sa résurrection, est assimilable à un feu étranger. Il nous est interdit d'intégrer un tel feu à notre adoration et à notre service. Souvenez-vous de cela lorsque vous entendrez un prédicateur appeler “le feu” d'une voix tonitruante sur une personne ou sur une assemblée. Le vrai feu ne tombe pas du ciel sur notre ordre, mais il devrait habiter à demeure dans le temple, c'est à dire dans le coeur des adorateurs.

Résurgence de ce gnosticisme païen qui a conduit dans les années 60 à des mouvements sectaires ainsi qu'à des dérives hippies, réapparue comme une déviance du mouvement dit “de Toronto”, également connue sous le nom de “Lakeland's Revival”, et désormais comme le “Tunnel de feu de Bill Johnson” et la Nouvelle Réforme Apostolique (à ne pas confondre avec le mouvement dit de la Dernière Réforme), cette contrefaçon du réveil est propagée, le plus souvent sans même qu'on soit conscient du problème, par quelques mouvements évangéliques qui se sont saisis d'un ersatz New-Age de puissance divine avec l'ambition de s'en servir pour conquérir le monde “pour Jésus”— mais peut-être pas exactement “avec lui”. Pour une personne attirée par les manifestations du réveil, il est consternant et déroutant de se retrouver confrontée à des chrétiens qui sont dominés par ces démons qu’ils pensent être le Saint-Esprit.  Le reste du monde étant prompt à faire des amalgames, ceci cause un tort considérable au véritable mouvement de Dieu. La leçon à tirer ici, c’est peut-être de ne pas rechercher une onction particulière auprès des hommes, mais de rechercher Jésus —de ne pas rechercher les frissons et l'effet de groupe, mais de rechercher une relation plus profonde, plus engagée et plus sainte avec le Fils de Dieu qui est aussi le Verbe exprimé dans la Bible. Son Saint-Esprit en nous est une grâce qui agit avec une puissance sans limites, autres que celles que nous nous imposons à nous-mêmes. Galates 5:21 nous met en garde contre toute forme d'ivresse, mais précise au verset 22 : «Le fruit de l’Esprit c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, l’amabilité, la bonté, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi». L’Esprit de Dieu ne nous contraindra jamais. Il ne s'emparera pas de nous et jamais il ne suggérera que nous simulions une onction spirituelle ou singions les attitudes d'un groupe. Il ne nous humiliera pas en nous poussant à nous comporter d'une manière indigne, mais il sera en toute circonstance ce que son nom indique, à savoir : Saint. Ses initiatives conduiront toutes à glorifier le Père et Seigneur Dieu Tout Puissant, dans et à travers notre vie.

Paul dit à Timothée : «Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi (en Jésus) pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons.» 1 Tim 4. L'église chrétienne a de tous temps été partagée sur certaines questions. Mais désormais, des influences contradictoires se côtoient et se mêlent pas seulement au sein des communautés mais dans l'esprit même d'un chrétien. Cette situation devenue inextricable est une malheureuse illustration de la parabole de l’Évangile de Matthieu 13 : «Jésus leur proposa une autre parabole, et il dit: Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l'ivraie parmi le blé, et s'en alla. Lorsque l'herbe eut poussé et donné du fruit, l'ivraie parut aussi. Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire: Seigneur, n'as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie? Il leur répondit: C'est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent: Veux-tu que nous allions l'arracher? Non, dit-il, de peur qu'en arrachant l'ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. Laissez croître ensemble l'un et l'autre jusqu'à la moisson, et, à l'époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arrachez d'abord l'ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.»

Comment cet ennemi de Dieu a-t-il pu semer dans l'église, une herbe étrangère qui de loin ressemble à du blé mais dont la récolte ne produit rien pour le grenier de Dieu, et qui désormais remplit le champ en dérobant le coeur de tant de braves gens qui se revendiquent pourtant comme engagées envers Dieu ? — L’église dormait… Réveillons-nous à la chose véritable ! La Vérité, ce n'est pas un soi-disant éveil spirituel accompagné de phénomènes étranges—nuée, poussière d'or, plumes d'anges, onctions collectives à caractère impur et déroutant. Le Saint Esprit, ce n'est pas une puissance impersonnelle. Le Saint Esprit est une Personne. Parce que la question ultime que Jésus—l’Époux—nous posera est celle-ci : T'es-tu laissé tromper au point de suivre aveuglément des personnalités charismatiques séduisantes, et qui t’ont égaré? Ou t'es-tu au contraire attaché à moi, la Vérité, parce que tu m'aimais plus que tout?  — Jésus nous rappelle que les règles qui prévalent dans le mariage sont celles qui vont préserver la sécurité de notre relation avec Lui. Examinons chaque chose à la Lumière de la Bible, et retournons à Jésus seul.

D'autres passages des Écritures comprennent: Galates 1:8-9, Jude 3,4, 2 Timothée 3, Lévitique 10:1-6, Matthieu 16:10

Retour vers la page des liens

KUNDALINI WARNING — A false “Holy Spirit” invades the Church.

This is a hot and in fact very sad matter that all Christians should be aware of, especially young people who are not yet firmly rooted in the scriptural context.

One characteristic of the end times in which we have entered, will be an unprecedented spiritual confusion. After the false gospel of the Church and that of the hyper-grace, we are now confronted with a gospel of signs and wonders whose source is certainly not the Holy Spirit.

External Links:
• New Age “Jesus” in the Church — The Pentecostal Church has derailed by the Word of Faith movement.
• Eric BARGER — Is your Church New Age, Emergent, or Christian? Learn to exercise your discernment.
• A. STROM — the New Age shift at Bethel church – Shocking.
• OTG Ministry — Demons Are Real - Holy Spirit versus Kundalini - Must Watch
• Be Vigilant  ! — The Kundalini Spirit has Invaded The Church, masquerading as The Holy Spirit !!!
• TLR — Warning about false spirits creeping into the church.
• Rod Page — “The Bethel Menace.” Words from a man who lived the changes from within.
• BE WATCHFUL — Is my Church under the influence of the “NAR” New Apostolic Reformation movement?

 

Imported several decades ago within a fringe of Pentecostal Christianity by the promoters of oriental meditation techniques, the Kundalini or Spirit of the Serpent of Fire, continues to spread around the world, propagated by the apostles and the evangelists of the New Apostolic Reformation movement and by Christian TV networks, getting hold of tens of thousands of Christians largely unaware of the problem.

Many people, after receiving the Holy Spirit, witness that they experienced great inner freedom and have felt afterwards more alive than ever. But when the Spirit of God does a beautiful and pure work, the Babylonian Christ—governor of this world and the author of all religious counterfeits—is never far behind ! We are not called to criticize the ways God works. But the Bible enjoins us to beware of false prophets and to ensure that the Gospel we believe is not a denatured gospel. When unconventional events show up, the occasion is sometimes too good for the sorrowful minds to discredit the whole supernatural aspect of the Gospel. This website for instance provides detailed and useful information on many sectarian currents. The problem is that its initiators simply do not believe that the supernatural power of the Gospel survived the Book of Acts. Take away the supernatural of the Gospel, and at most you will have a legend: God visiting his own, and his own not recognizing him. Stories entertain but they will not change the world. Instead of being productive, this approach is like a bucket of crabs where those who try to leave are gripped by others and pulled back. Make sure you do not throw the baby out with the bath water. So let's not deny the power of the gospel, but let's not be naive either. Having attended a newly established local evangelical church, I was surprised to see there some of the young people evolve strangely, shouting involuntarily, caught with spasms and jolts and swaying right and left in the way snakes do during their prayers. These manifestations, sometimes reminiscent of Gilles de la Tourette syndrome, are not the manifestations of the Holy Spirit. But they emanate from demons propagated by Hinduism and present in disciplines such as New Age Reiki and yoga. They are particularly related to the awakening to the Kundalini, the Serpent of Fire. After investigating the origin of this strange phenomenon in the church, I found that these young people had been in direct or indirect contact with the Bethel Church movement in Reddings, California. Several Christian organizations warn of what is happening, explaining that the organisation is infiltrated by the spirits of the New Age. Some names well-known in evangelical circles are involved, but the trend is now spreading exponentially to many local churches across the globe as well, and this is becoming a real concern. You've probably seen this reality show that demonstrates how much men can be influenced, in which the sorcerer Messmer takes control of a group of people by transforming them into whatever he wants, even into animals. This already existed in the time of the apostles. In Acts 8:10, we are told of the story of Simon the Magician, “who, thinking of himself as an important person, exercised magic and amazed the people of Samaria. All, from the least to the greatest, listened attentively to him, and said: This is the power of God, which is called the great”. But when Simon saw the miracles performed by the apostles, he was impressed and he wanted to buy that power from them. Simon considered himself a follower of Jesus. He wanted to become like the apostles. But Peter and John reproved him severely: "You have neither part nor right in this matter, for your heart is not right before God. So turn away from the evil that is in you, and ask the Lord to forgive you, if it is possible to have such intentions in your heart. Because, as I see, you are filled with bitterness and malice and you are captive to evil. A characteristic of this phenomenon is spiritual confusion. Those who are caught by this spirit believe that they are doing good, and are not even aware of the true nature of what lives in them. This is exactly what had happened to John some time earlier. This suggests that the key evangelists of the day were influenced or even largely won over to a form of power that had nothing to do with the Holy Spirit, and Jesus had to rebuke them: “You don’t know what kind of spirit you belong to. This is why, in Matthew 7, Jesus warns us, and this is a key phrase of the Gospel : “Not everyone who says to me, ‘Lord, Lord,’ will enter the kingdom of heaven, but only the one who does the will of my Father who is in heaven. Many will say to me on that day, ‘Lord, Lord, did we not prophesy in your name and in your name drive out demons and in your name perform many miracles?’ Then I will tell them plainly, ‘I never knew you. Away from me, you evildoers!’ The thought that many of those who performed miracles may ultimately be reprobate, is troubling. We often think, and this has been widely taught by religion, that accomplishing miracles is a proof of holiness in itself. In fact, miracles prove nothing. The people of Babel had discovered the divine key to the fulfillment of the wishes. But because they acted independently from him, God had to intervene. He undermined their unity to stop them in their projects.

Some contemporary preachers transmit, by the laying on of hands, what they call : an apostolic mantel or anointing. The practice is biblical since the apostles practiced it. As to the nature of what they pass on to each other, that's the whole question. The apostles passed on the Spirit of Jesus, also called the Holy Spirit. This anointing allowed those who received it to do the same things Jesus did, namely : to convince men of their need for repentance, to heal the sick, to drive out demons, to travel in space-time as Jesus and Philip did, to work together with the angels, and actually a host of other amazing things. But those who received this power as part of the New Apostolic Reformation describe the experience as a charge of electricity and “liquid love”, flowing on them and invading their arms, causing them to lose control of themselves. Strangely, this description fits what is described by those who have been “awakened” to the Kundalini, which in reality is a satanic power that in Eastern religions allows gurus to captivate their followers by placing them under powerful controlling spirits. People who, undergoing the oppression of spirits they can locate along their spine, are then forced to consult in psychotherapy, describe themselves as feeling disengaged from their previous sense of self and having irrational behaviours, visions, undergoing involuntary movements usually associated with mental illness, suffering from pain and physical changes. This charismatic anointing is of course a perversion of the outpouring of the Holy Spirit, attributable to the spirit of the Kundalini. Let's not forget that Satan is an impostor from the beginning. His intention has always been to get the attention of men, so that they may exalt him instead of his rival: the Christ. The closer he can get to the real thing, the more effective. Whether called Jehovah, Allah, Krishna, Holy Spirit, Jesus or Mary, every mask is good for him as long as it allows him to usurp Christlike identity to keep people bound unto earthly spirits. Until the day, of course, when Christ appearing in glory from one end of the sky to the other, will bring down the masks. «For false messiahs and false prophets will rise up and perform great signs and wonders so as to deceive, if possible, even God’s chosen ones. See, I have warned you about this ahead of time.» Matt 24:24. And in 2 Corinthians 11: 13-15, Paul reminds us that as his or her name suggests, Lucifer has made a specialty of appearing as an angel of light. Centuries of Christianity have allowed him to perfect his acting skills. Because in reality, Satan is incapable of creating anything new. And everything he touches gets corrupted. True, he was originally created with the charge of transmitting the light of God to men. But by his rebellion, the light of God that was in him was extinguished and death and darkness invaded his camp. For life is in the light. This is why Satan and his angels hang around men who seek God, in order to benefit from the light they receive from above. In fact, many things may seem authentic and good in these movements. They produce catchy music that sounds inspired. Young people are attracted and seem to overflow with enthusiasm. Their preachers are on fire and they claim to want to bring a hitherto unknown dimension to Christianity, going even beyond the work of Christ—did Jesus not say that those who believe in him may do greater things than he did ? For those who are searching for an effective Christianity, the offer can be very attractive. At one point, after a long period of spiritual drought, I admit that I seriously considered buying that stuff. Before returning to biblical good sense and taking a stand. For, if you are sensitive to the truth, it shouldn't take long before you understand that something is wrong. You know, there is one thing that de devil will never be able to counterfeit, and that's innocence. Beauty, power, wisdom—he knows how to get those things. But to lay himself as a sacrifice on the altar, you will never hear of such thing in the devilish world. Though killing others to nourish himself of their life, yes he certainly will. So many preachers have started well, being the faithful servants of the Spirit of Jesus. But carried away by success or influenced by those around them, they continued their programs in a very different spirit, ambitioning their notoriety and that of their movement to the prejudice of their Master. Until his last cry, Jesus remained fully submissive to his Father. It is very important to pray for our leaders whatever their movement or church, because group leaders are the targets of choice for the spirits of delusion. Let us remember the temptation of Christ in the desert: “I will give you all this power, and the glory of these kingdoms; for it has been given to me, and I give it to whom I wish.” Jesus would perhaps have become the Antichrist before the hour, had he not been devoured by love for his Heavenly Father. Therefore, John exhorts us in 1 John 4 : “Dear friends, do not believe every spirit, but test the spirits to see if they are from God, because many false prophets have gone out into the world.” 1 John 4. John must remind us that alas, all that glitters is not gold.

God has certainly nothing against the hipsters, and his creation shows in a thousand ways that he is not a promoter of uniformity. But in Revelation 2:14, Jesus warns us against Balaam's doctrine, which consists of importing influences from the world into Christian spirituality and faith. In Numbers 22, we find the story of Balaam. Balaam was some sort of prophet. Imbued with his status, he was using his skills on demand, and God eventually had to bring him back to his mind by talking to him through his donkey. Tradition exposes the church to want to shape a human human substitute to the work of God. Just as the people from Babel did, religion wants by all means to make a name for herself and to rally others to her cause. We see it clearly emerging in Catholicism. The initiatives of Pope Francis seeking to bring the world religions together are in line with what the book of Revelation announces. These efforts to bring about world peace are actually intended to prolong Satan's reign on the earth. By contributing to the development of a world religion, the prophet of Catholicism will facilitate the advent of the Antichrist. Soon, all these people could be unpleasantly surprised...   But on the other hand, some so-called charismatic anointings are nothing less than a short-cut to the supernatural, by inviting demonic forces to take control over a fellowship. In Leviticus chapter 10, we read that the sons of Aaron, Nadab and Abihu, had brought to the altar of perfumes the wrong kind of fire, which irritated the Lord to the upmost. A fire then came out of the altar and consumed them both. Nadab means among other things: “to incite, to force, to bring in agreement”. The “Ab” root of the name Abihu means “father of an individual”. We find in these two names a notion of constraint and that of pleasing men, pleasing his master, his spiritual fathers. A fire then came out of the altar of the Lord and consumed them both. They were later replaced by Aaron's two other sons: Eleazar and Ithamar. Eleazar means: “The mighty God has saved” and the roots of the name Ithamar may mean: “who desires to be straightened out” as a disciple, or erected like a tree, or a cross. Any fire of the spirit that is not initiated through the sacrificial death of Jesus and his resurrection is comparable to this strange fire. We are forbidden to incorporate such fire to our worship and service. Remember this when you hear a preacher call with a thundering voice “fire” to fall on an individual or on an assembly. True fire does not fall from heaven on our order, but it should dwell permanently in the temple, that is, in the hearts of the worshipers.

Resurgence of the pagan Gnosticism that led to sectarian movements and to some hippie drifts in the sixties, reappeared as a deviant form of the Toronto movement, also known as “Lakeland's Revival” and now as “Bill Johnson's Tunnel of Fire” and the New Apostolic Reformation (not to be confused with The Last Reformation movement), this counterfeit of revival is propagated, often without any consciousness of the problem, by some evangelical groups that have seized a New Age ersatz of gospel power with the ambition to use it to conquer the world “for Jesus” — but perhaps not exactly “with him”. For a person attracted by the manifestations of revival, it is shocking and confusing to be confronted to Christians who are dominated by those demons they think are the Holy Spirit. The rest of the world being quick to amalgamate, this causes considerable harm to the true movement of God. The lesson to be drawn here is perhaps not to seek a particular anointing with men, but to seek Jesus, not to seek the chills and the group effect, but to seek a deeper relationship, more committed and holier with with the Son of God who is also the Word expressed in the Bible. His Holy Spirit in us is a grace that acts with unlimited power, other than the limits we impose on ourselves. Galatians 5:21 warns us against any form of drunkenness, but says in verse 22: «But the Holy Spirit produces this kind of fruit in our lives : love, joy, peace, patience, kindness, goodness, faithfulness, gentleness, and self-control The Spirit of God will never go beyond our own will. He will not control us and he will not suggest that we simulate an anointing or ape some group's attitudes. He will not humiliate us by driving us to behave in an unworthy manner, but he will be in all circumstances what his name indicates : Holy. Any of his initiatives has but one aim : to glorify the Father and Lord God Almighty, in and through our life.

Paul said to Timothy : «The Spirit clearly says that in later times, some will abandon the faith (in Jesus) and follow deceiving spirits and things taught by demons.» 1 Tim 4. The Christian church has always been divided on some issues. But from now on, contradictory spiritual influences mix and mingle not just within the same community but in the very mind of a Christian. This inextricable situation is an unfortunate illustration of the parable found in the Gospel of Matthew 13: “Another parable He set forth before them, saying, The kingdom of heaven is like a man who sowed good seed in his field. But while he was sleeping, his enemy came and sowed also darnel (weeds resembling wheat) among the wheat, and went on his way. So when the plants sprouted and formed grain, the darnel appeared also. And the servants of the owner came to him and said, Sir, did you not sow good seed in your field? Then how does it have darnel shoots in it? He replied to them, An enemy has done this. The servants said to him, Then do you want us to go and weed them out? But he said, No, lest in gathering the wild wheat (weeds resembling wheat), you root up the true wheat along with it. Let them grow together until the harvest; and at harvest time I will say to the reapers, Gather the darnel first and bind it in bundles to be burned, but gather the wheat into my granary.

So, how could this enemy of God sow in the church a weed that from far resembles wheat, but whose harvest produces nothing for the granary of God, and which now fills the field, robbing the heart of so many nice folks who claim to be committed to God? — The church was sleeping ... Let's wake up to the real thing ! The truth is not a so-called spiritual awakening accompanied by strange phenomena — cloud, gold dust, angel feathers, collective anointings of unclean and confusing nature. Truth is a Person. The Holy Spirit is not an impersonal power. The Holy Spirit is a Person. Because the ultimate question that Jesus—the Spouse—will ask us, is this : Have you been blinded to the point of following seductive charismatic personalities who carried you away ? Or are you, on the contrary, attached to me, the Truth, because you love me more than anything? — Jesus reminds us that the rules that prevail in marriage are the same that will preserve the safety of our relationship with Him. Let's examine everything in the Light of the Bible, and return to Jesus alone.

Other Bible passages lookup include : Galatians 1:8-9, Jude 3-4, 2 Timothy 3, Leviticus 10, Mat 10:16

 

Back to the previous page