Prenant la teinte du ciel à la nuit tombante, la broussaille devint comme un écrin contre lequel se détachaient les silhouettes dorées des mélèzes.