Je franchissais le Col du Marchairuz tard un après-midi de janvier lorsque du coin de l'oeil, j'aperçus cette image. Les murs de neige bordant la route m'empêchaient de m'arrêter, mais je pus parquer la voiture un peu plus loin et je revins sur mes traces avec le Pentax 67 monté sur trépied. Le froid était si vif qu'en un rien de temps, mes doigts étaient gours et douloureux, ce qui ne rendit pas les réglages faciles, mais je crois que l'image en valait la peine!