Click Here for ENGLISH


Ressources SantÉ

 

Avant-propos

Le monde tel que nous le connaissons, s'avère être une contrefaçon du monde conçu à l'origine par Dieu. La nature et l'homme sont soumis à la dégénérescence. La religion, la politique, mais aussi la médecine, sont de pâles substituts à ce que Dieu sait faire et dont nous nous privons. Nos connaissances sont imparfaites et demandent à évoluer d'une dimension naturelle vers le spirituel, c'est-à-dire de la manifestation vers la causalité. Dans les années à venir, le monde va devoir faire face à des menaces sanitaires mortelles, en comparaison desquelles la pandémie actuelle n'est qu'un simple rhume. Ce mal qui va nous atteindre ne sera pas simplement de nouveaux virus, mais il trouve son origine dans le monde spirituel et les vaccins seront très insuffisants pour nous en protéger. Afin de survivre aux jours à venir, nous devons profiter du répit qui nous est accordé pour apprendre à utiliser les puissants outils spirituels qui sont l'apanage de notre humanité. En attendant, nous honorons nos médecins et le personnel médical qui sont autant de personnes précieuses qui se battent avec les moyens à leur disposition pour nous maintenir en vie.

Les informations relayées dans ces pages le sont à titre d'opinions librement exprimées, sans finalité thérapeutique. Leur pertinence et les conclusions sont à la discrétion du lecteur.



 


 

Actuel:

SUJETS BRULANTS 

•  Les raisons pour lesquelles les nouveaux vaccins sont suspects.
•  Comment acquérir les outils spirituels applicables aux problèmes de santé et à de nombreuses autres situations.

 

 

Notre pain quotidien.

Au siècle dernier, les industries alimentaire et pharmaceutique nous ont mis en garde contre les «dangers du cholestérol», pour nous proposer des produits alternatifs comme les margarines qui se sont avérées être cancérigènes, et des médicaments qui par leur principe sont destructeurs de la bonne santé. Une industrie toute puissante a ainsi utilisé ce bouc émissaire pour détourner notre attention du véritable coupable de l'épidémie d'inflammation chronique qui a atteint notre société, et qui comme chacun le sait désormais, est le sucre. Aujourd'hui nous vivons une situation comparable avec le gluten. De plus en plus de personnes sont atteintes de maladie coeliaque ou d'intolérance au gluten, cette substance collante qui peut former des plaques sur la paroi de nos intestins. Il est vrai que les variétés de blé ont évolué dans le sens d'une teneur accrue en gluten et que cette substance est encore ajoutée lors de la panification industrielle. Mais le gluten à lui seul ne suffit pas à expliquer l'explosion des intolérances alimentaires. Il se pourrait, comme le démontre le documentaire en lien, que le véritable coupable soit en réalité un pesticide agricole qui est de plus en plus présent sous une forme cachée dans notre alimentation. Cet herbicide décrit par ses fabricants comme une substance inoffensive, mais qui est un chélateur, serait carcinogène une fois recombiné à d'autres substances. Sa véritable dangerosité réside cependant dans le principe même qui en fait un désherbant très efficace. La substance active migre vers les points de croissance, où elle interfère avec la production des acides aminés essentiels à la croissance. Elle agit comme un puissant antibiotique à l'égard de notre microbiote protecteur, nous laissant ainsi exposés à des proliférations microbiennes qui sont à l'origine d'une kyrielle de maladies dégénératives.

 


ARTE – Gluten, l'Ennemi Public?

Lorsqu'elles sont confrontées aux problèmes graves générés par certains processus de production basés sur la seule rentabilité, la tactique préférée des multinationales reste la diversion. Nos organes de surveillance sont impuissants à nous protéger face aux énormes enjeux économiques. Les intolérances au gluten et la maladie cœliaque ont explosé au cours des dernières années, mais le gluten est-il vraiment au centre du problème? D'autres maladies dégénératives suivent la même courbe de progression, et cette courbe semble étrangement associée à l'usage d'une substance agrochimique bien connue. Lien alternatif.

 


 

 

 

 

DÉveloppement Durable

Devrions-nous prendre fait et cause pour ceux qui œuvrent à une réduction de la population mondiale afin de sauver la planète?

«Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), a affirmé dans son rapport de 2009 sur l'état de la population mondiale, présenté lors de la conférence de Copenhague le 18 novembre 2009, que le réchauffement planétaire ne peut être endigué que par une réduction massive de la population mondiale. L'Optimum Population Trust (OPT) – une ONG britannique militant pour réduire la population mondiale – estimait il y a dix ans déjà que le moyen le moins coûteux de résoudre le problème du réchauffement planétaire, serait de réduire la population mondiale de 500 millions d'individus d'ici 2050». (Source: Le Monde). Ce chiffre de 500 millions ne tombe pas du ciel. Il est gravé sur un monument de pierre – les Georgia Guidestones –, qui fut érigé en 1980 dans l'état de Géorgie par un obscur groupe mystique. Le chiffre de 500 millions y est en réalité mentionné comme le nombre d'habitants à ne pas dépasser pour que la planète soit viable. Certains considèrent ce manifeste comme la table des dix commandements de l'Antéchrist, illustrant la pensée profonde d'un monde qui a rejeté le Dieu de la Bible, et le complot qu'ils ont secrètement hourdi contre l'humanité. …

Lire la suite

Nous aurions ainsi deux courants de pensée principaux. Oubliant que “tout ce qu'il peut y avoir de valable dans le monde moderne lui est venu du christianisme qui a apporté avec lui tout l'héritage des traditions antérieures” (i.e. du judaïsme), comme l'écrivait le provocateur musulman René Guénon, dans «La Crise du monde moderne», paru en 1927, beaucoup ont adhéré pour des raisons libertaires, aux fables pseudo-scientifiques élaborées par les ennemis de Dieu, ceux qui prétendent que la vie n'est que le fait d'un accident survenu dans une soupe chimique primitive – en d'autres termes, l'homme se serait fait tout seul et il n'a de comptes à rendre à personne –, et que notre Terre est elle-même un navire égaré sur les flots d'un univers hostile à la vie. Et puis, il y a ceux qui savent que le monde a été conçu par une intelligence et qu'il a été ensuite amené à l'existence par la foi créatrice de ce Dieu, et qu'en vertu de ce principe, les ressources auxquelles nous pouvons faire appel sont en principe illimitées. L'un a comme idéologies l’évolutionnisme et comme religion l'activisme climatique – Si nous ne faisons rien pour réguler la population mondiale et pour réduire l'impact des activités humaines sur la planète, les ressources vont manquer, avant que nous ayons pu organiser notre migration vers d'hypothétiques rivages intersidéraux, et les rats n'auront alors d'autre ressource que de se dévorer entre eux. L'autre groupe sait que l'univers est le fruit d'un processus créatif qui est en constante expansion. La biosphère terrestre n'existe que parce que Dieu l'a amenée à l'existence et elle subsiste parce qu'il la soutient par sa volonté. Vus sous cet angle, les variations et les dérèglements climatiques sont les conséquences d'atteintes à l'intégrité spirituelle de notre cosmos. De nombreuses situations sont mentionnées dans la Bible, qui démontrent ce rapport direct entre la justice des hommes et la clémence de Dieu à leur égard, qui se manifeste alors dans des conditions climatiques optimales à leur prospérité. Or, Jésus n'est pas venu pour affirmer sa suprématie divine sur la race humaine, mais il est venu pour nous rétablir dans notre identité divine. Et dans le cas où des forces contraires voudraient nous contester cette position, qui nous revient de droit, Jésus démontre, en parlant à la tempête et en commandant d'autres faits que nous qualifions de miraculeux, que l'homme relié à son Créateur a le pouvoir spirituel de commander, même aux éléments climatiques. Dans Luc 21, Jésus nous avertit que des cataclysmes surviendront dans les derniers temps, parce que les «puissances de l'ouranos» chancelleront, à cause de la méchanceté des hommes. Pour vivre dans un monde harmonieux, il faut d'une part vivre en étant en accord avec les lois naturelles et spirituelles du Créateur, et d'autre part, il faut affirmer la suprématie de l'homme sur la création, et ne pas simplement attendre d'une hypothétique entité spirituelle tutélaire qu'elle nous préserve des malheurs liés à nos inconséquences. Si certaines ressources venaient à manquer, Dieu pourrait pourrait nous permettre d'en produire de nouvelles d'une manière surnaturelle, comme il a rempli d'huile les vases de la veuve, changé l'eau en vin et multiplié les pains et les poissons, sans toutefois être limité à ces exemples. Ce surnaturel de Dieu, qu'il faut veiller à ne pas assimiler à la magie maudite de Harry Potter, ne concerne pas que nos ressources, mais il touche en réalité à tous les domaines de la vie – tout ce qui doit nous permettre d'établir et de perpétuer l'ordre et l'harmonie divins sur le chaos qui règne là où la parole créatrice n'a pas encore prise. Le surnaturel de Dieu est la dimension pour laquelle l'homme originel – Adam – avait été créé. C'est par lui qu'il était sensé transformer la terre entière en cet Éden originel que Dieu avait façonné pour lui comme un modèle. Il n'en a pas été ainsi, et l'Apôtre Paul a écrit que «la terre attend encore et avec un ardent désir, la révélation des fils de Dieu». Si la terre attend et si elle a des haut-le-cœur parfois, c'est parce que, contrairement à beaucoup d'hommes, la terre sait très bien qui doit la sauver. Après avoir failli et avoir épuisé notre capital de départ extrait «à la sueur de notre front» pour parfois le vilipender, nous allons être obligés de revoir nos bases afin de survivre au nouveau millénaire. Désormais, notre avenir en dépend. Ce surnaturel de Dieu a été personnifié par le Christ, à la fois humain et divin, dont la mission a été de le rendre accessible à tous les croyants. André Malraux ne pensait peut-être pas si bien dire lorsqu'il affirma: «Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas».

 


Lire également: La Révélation des Fils de Dieu, ou l'Avenir du Monde.

 

 

«J'estime que les souffrances du moment présent ne sont pas dignes d’être comparées à la gloire qui va être révélée pour nous. De fait, la création attend avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. En effet, la création a été soumise à l’inconsistance, non de son propre gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise. Toutefois, elle a l'espérance d'être elle aussi libérée de l'esclavage de la corruption pour prendre part à la glorieuse liberté des enfants de Dieu. Or nous savons que, jusqu'à maintenant, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'accouchement». Romains 8

 

Notre Dieu n'est pas silencieux.

«Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes». Jean 1.


«Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture. En disant cela, Jésus faisait allusion à l’Esprit que devaient recevoir plus tard ceux qui croiraient en lui. En effet, à ce moment-là, l’Esprit n’avait pas encore été donné, parce que Jésus n’était pas encore entré dans sa gloire». Jean 7:38-39.

 

 


Le Complot visant à réduire la Population Mondiale

Quel est le dénominateur commun entre des virus et des bactéries créés en laboratoire, les avortements, les vaccinations dommageables pour la santé des enfants, l'endoctrinement du changement climatique, la légalisation des drogues et la promotion d'une société multi-genre? Une intrigue très sombre et qui n’est plus un secret ! Amir Tsarfati dévoile ce complot satanique visant à réduire la population terrestre, à la lumière de ce que la Bible nous révèle. (Activer les sous-titres et la traduction)

 

 

VACCIN COVID

Il y a urgence À bien nous informer

 

Mai 2021

Aujourd'hui, après avoir analysé les résultats des premières grandes campagnes de vaccination COVID, des médecins, virologues et épidémiologistes s'interrogent. Ils craignent en effet que ces programmes de vaccination en pleine pandémie aient des effets adverses qui correspondent à nous mettre une balle dans le pied sur le plan de l'immunité globale. Ce qu'ils constatent c'est que dans un premier temps, la vaccination de masse donne un coup de frein à la pandémie, mais une nouvelle vague de contamination suit aussitôt, par des virus qui ont appris à déjouer nos anticorps. Au lieu de faire face à un virus relativement bénin pour les personnes en bonne santé, nous allons devoir affronter des virus de plus en plus agressifs, car ils auront appris à contourner les défenses immunitaires des personnes en bonne santé. Cette constatation survient avec les variants du virus, qui apparaissent aux quatre coins du monde, là où les essais préliminaires de vaccination ont eu lieu. Les variants sont des mutations et le résultat d'un mécanisme sélectif d'évasion immunitaire déclenché chez les virus par la vaccination. Ce phénomène de renforcement du virus pourrait s'avérer être contre-productif voire désastreux pour l'humanité. Pour être sure et efficace, une vaccination devrait être entreprise préventivement et pas lorsque le virus circule. Il faut aussi savoir que ce vaccin à ARN ne protège pas contre le virus et qu'il n'empêche pas sa transmission. Il n'évite pas toujours de développer le COVID, mais il en atténue les symptômes. En outre, les premiers rapports suggèrent, chez certaines catégories de personnes, une tendance à mourir peu de temps après la vaccination de complications liées à de mystérieux caillots sanguins, ce qui suscite soupçons et inquiétudes. Nos gouvernements sont pris en éteau et ont choisi de ne pas divulguer ces informations pour maintenir les programmes de vaccination car ils ne voient pas d'autre alternative pour la reprise économique. Les femmes semblent également être sujettes à des réactions immunitaires inattendues. Aussi urgente et nécessaire puisse-t-elle paraître dans ce contexte de crise, la vaccination généralisée devrait faire l'objet d'une réflexion supplémentaire.

 

 

Questions éthiques

Pourquoi les médecins et les patients ne sont-ils pas écoutés?

Depuis le début de la crise du COVID, les agences gouvernementales ont dit tout et son contraire. Les rares personnes qui ont eu des positions sensées dès le départ ont été sévèrement réprimées voire limogées. Le professeur Perronne se livre, en déplorant ce triste état de fait.

 

Le Vaccin Covid est-il la Marque de la Bête?

Les chrétiens ont-ils raison de s'inquiéter? Le pasteur Jack Hibbs et Amir Tsarfati abordent avec le recul nécessaire, cette question brûlante pour certains. Beaucoup de spéculations entourent encore le vaccin COVID sur un plan purement médical. Joue-t-il un rôle sur le plan éthique dans les événements de la fin des temps? Que dit en réalité la Bible au sujet de «la marque de la bête»?   (Activer les sous-titres en français)

 

Les vraies raisons pour lesquelles nous ne devrions pas accorder une trop grande confiance à ces nouveaux « Vaccins ».

Des médecins et des chercheurs nous mettent en garde: les vaccins COVID pourraient nous nuire plus que le COVID lui-même. La recherche a été précipitée, et le moins qu'on puisse dire c'est que le monde sert désormais de laboratoire d'essais à grande échelle. Si toute la population est vaccinée, comment pourrons-nous comparer les effets des vaccinations sur la santé des gens, avec un échantillon non vacciné? Et qu'en est-il de cette prise de pouvoir du monde pharmaceutique? Les données ont été manipulées dès le départ, d'abord pour nous cacher l'origine du virus, puis pour écarter les moyens thérapeutiques simples et efficaces, ensuite pour imposer le confinement, et maintenant pour galvaniser l'esprit des gens en exaltant la vaccination. Pensez à ceci: c'est la première fois dans l'histoire du monde que la planète entière danse sur un même air, dicté par une organisation. Cette manipulation de l'opinion par la peur pourrait être beaucoup plus préjudiciable pour nos nations que le simple risque sanitaire lié au virus. Faut-il croire les médias et les politiques qui accusent les personnes qui ne souhaitent pas être vaccinées, d'être des complotistes et les ennemis du bien de la société? Ne faut-il pas préserver à tout prix, dans un pays démocratique, une liberté de choix et celle de pouvoir exprimer ses opinions sans devenir la cible d'un lynchage ? Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles, les chrétiens en particulier mais aussi tous ceux qui sont un peu observateurs, pensent que ces programmes de vaccination imposés et qui ne vont certainement pas s'arrêter avant très longtemps, pourraient ouvrir la voie à une forme de contamination cynique et calculée. Les pro et les anti-vaccins semblent camper sur des positions dictées par les informations dont ils disposent. Nous sommes tous largement informés des raisons pour lesquelles nous devrions être vaccinés, mais quels sont certains des arguments de l'autre camp? Nous ferions sans doute bien de nous y intéresser car ces questions portent bien au-delà de la vaccination elle-même ...

Lire la suite

La science laïque n'existe pas. La science se doit d'être respectueuse de Dieu, ou alors elle est diabolique. La religion sous-jacente à la science de pointe est l'occultisme, et si vous faites une recherche sur les origines de nos connaissances médicales, vous comprendrez pourquoi. La Bible est un livre très simple à comprendre dès lors qu'on accepte l'analyse qu'elle nous livre sur nous-mêmes et sur le monde. Cette Bible nous annonce depuis près de 2000 ans qu'un jour viendra, où, sous un certain gouvernement, les gens ne pourront plus entrer dans un magasin ni même travailler s'ils ne portent pas dans leur chair le «charagma» – la marque de la bête. Beaucoup de spéculations ont été faites sur ce que pourrait être cette «marque», et qui pour la plupart se sont avérées fausses car elles ne tenaient pas compte du contexte géopolitique dans lequel la Bible situe cette politique futuriste. On a ainsi dénoncé la monnaie, puis le code-barre, et les cartes à puce dès leur apparition. C'est maintenant au tour du vaccin COVID d'être pointé du doigt. Toutes ces choses ont un rôle à jouer dans la mise en place d'une organisation supra-étatique qui se veut désormais globale. Mais comme vous vous en doutez, l'ombre qui désormais plane sur notre avenir doit faire l'objet d'explications un peu plus élaborées. Nous tenterons ici d'apporter certains éclairages, sans vouloir nous aventurer dans des détails.

Cette marque, ou cette signature, comporte plusieurs éléments. Il y a d'abord la marque visible qui est un moyen d'identification et une marque d'allégeance à un système. Le mot charagma est utilisé ici pour désigner une marque indélébile laissée dans la chair, comme un tatouage, une scarification ou la marque laissée par un fer rouge. Ce terme n'est pas à prendre dans un sens figuré comme lorsque Paul dénonce certains passeurs de savoir en disant que «leur conscience a été cautérisée». Un nombre est également associé à cette marque, et la Bible dit que c'est un nombre d'homme et le nombre 666 ou 6, 6, 6. Dans le Grec, cette phrase représente une ambiguïté grammaticale. Au vu de l'époque où ceci a été écrit, certains pensent que le nombre était une allusion au nom de César Néron, qui personnifiait l'Antéchrist de l'époque. Nous n'avons toutefois pas connaissance d'une marque ou d'un tatouage imposés sous Néron et permettant d'être en droit d'exercer le commerce, mais peut-être y avait-il bien une intention d'ostraciser les chrétiens en les gardant à l'écart de la vie publique. La première lettre du nombre – les nombres grecs s'écrivaient en lettres – suggère Dieu, ou plutôt une idole. Nous pouvons donc penser que l'homme, ou «un homme», sera élevé en dieu par ce système. Nous savons par exemple que c'est ce vers quoi tend la Franc-Maçonnerie, une organisation secrète venue d'Europe et dont le principe repose sur une initiation occulte à des niveaux de conscience – les loges. Cette organisation a infiltré le gouvernement américain dès sa fondation. La scientologie repose sur des principes similaires, comme d'ailleurs le monde plus ou moins secret de l'occultisme. Apocalypse 17:12 mentionne ces initiations ou transferts de pouvoir spirituel qui prennent place désormais dans les milieux de la gouvernance politique. Une branche de la Franc-Maçonnerie entretient d'ailleurs des liens étroits avec le monde islamique, ce qui nous rapproche encore du contexte géopolitique dans lequel apparaîtra le nouvel Antéchrist. Mais ce que le Saint-Esprit pourrait nous montrer d'une manière moins temporelle en relation à la signification du nombre, c'est que, comme un disque rayé, ce nombre répétitif suggère les vains efforts de l'homme pour atteindre le chiffre 7, un nombre qui ne peut être accompli que lorsque l'homme est réuni avec Dieu par le Saint-Esprit. «Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu», affirme Paul dans Romains 3:23. Jésus par exemple, répond à une question de Pierre. Il lui dit que lorsque son frère a péché contre lui, il devra lui pardonner, non pas jusqu'à 7 fois comme l'avançait Pierre qui pensait pouvoir ainsi impressionner Jésus, mais en réalité 70 fois 7 fois, ce qui signifie un nombre illimité de fois. Loin d'être un sophisme, la réponse de Jésus est une invitation à considérer une autre dimension à la vie, une dimension où le pardon devient une chose tout à fait normale ou naturelle. Ce pardon inconditionnel, que Jésus a lui-même exprimé sur la croix, est impossible à ressentir et encore moins à donner, si vous n'êtes pas habité par l'Esprit de Dieu.

Le nombre inachevé 6,6,6, représentant l'homme déchu de sa nature divine, s'affiche désormais partout dans le monde, signant nos réalisations les plus prestigieuses. Nous pensons que nous sommes des génies – pratiquement des dieux –, mais Dieu nous considère comme de pathétiques rangers solitaires, qui plus est associés à ses ennemis et par conséquent capables du pire. Dans l'alphabet du texte original, ces lettres juxtaposées sont aussi représentées comme les traces sinueuses laissées par les serpents, ou faites par des griffes, lorsqu'un animal tente désespérément de s'extirper de la fosse glissante dans laquelle il est piégé. Peut-être qu'être rebelle est porteur dans le domaine de la mode – toujours est-il que certaines marques se sont inspirées du concept. Un autre aspect, beaucoup moins connu bien qu'il soit sans doute le plus important, est associé à cette marque. Il s'agit d'une altération de l'intégrité génétique de l'homme, toujours dans le but d'atteindre un statut supérieur, cette fois par l'apport de matériel génétique provenant d'autres créatures – en l'occurrence, de créatures angéliques. Nous savons, parce-que la Bible nous parle des Néphilims, ou Anakims, que ces êtres mi-anges, mi-hommes, habitèrent autrefois la Terre. Ils étaient issus de relations que des anges rebelles avaient eu avec des femmes, ayant formé le projet de se substituer au Dieu créateur en accaparant la terre et les hommes pour leur propre usage. La Bible, et plus particulièrement le Livre d'Hénoch, nous apprend qu'ils engendrèrent une race très différente de la nôtre. Dieu dut faire venir sur cette humanité hybride, un déluge d'eau pour les exterminer tous. «Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue; car toute chair avait corrompu son développement sur la terre». Une grande partie de l'humanité était devenue génétiquement irrécupérable. Il est probable que les dinosaures aient été parmi ces créatures dénaturées. Les hommes, ou une partie d'entre eux, étaient des géants de plus de trois mètres aux pouvoirs surhumains, ce qui expliquera peut-être un jour certains des grands mystères de l'archéologie. Ces hommes hybrides ont-ils réellement tous disparu? C'est la question que l'on est en droit de se poser. Plus tard, les guerres de Canaan placèrent les Israélites face à quelques-uns de leurs survivants, aux yeux desquels les espions s'étaient comparés à des sauterelles. Leur géniteurs, des anges déchus, sont eux toujours présents sur terre, enchaînés sous l'Antarctique aux dires de certains. Ils attirent d'ailleurs l'attention de quelques «scienti-loufoques», et même de religieux qui espèrent pouvoir entrer en contact avec eux pour en tirer quelque savoir propre à nous «sauver» de l'impasse dans laquelle l'humanité s'est retrouvée. Cependant, Jésus nous a avertis en disant : «Ce qui s'est passé au temps de Noé se produira de même à la venue du Fils de l'homme» (notez la forme future). L'apôtre Pierre disait lui aussi : «Sauvez-vous de cette génération dénaturée».

Ce que Jésus mentionne à maintes reprises dans les Évangiles, c'est qu'il est le «Fils de l'homme». Maintenant, le mot «homme» s'oppose-t-il ici au mot Dieu? Voici un indice. La signification du nom Abraham est: Père de nombreux peuples ou nations. Nous savons pertinemment que de la semence du même homme sont sorties deux peuples qui se considèrent depuis et pour d'obscures raisons, comme des ennemis réciproques. Qu'est-ce qui les distingue? La Bible dit que l'un de ces peuples est issu de la femme libre, et qu'il est donc qualifié pour être une bénédiction pour toutes les nations. L'autre, issu de la servante comme un fruit de l'incrédulité, a été disqualifié et chassé de la maison. Soyez cependant rassuré si vous pensez appartenir au peuple disqualifié: toute l'histoire humaine, avec Babylone, l'Égypte et Israël, Ismaël et Isaac, est une allégorie. La réalité est dans le Christ. Peu importe notre naissance ou nos origines, nous sommes tous spirituellement disqualifiés jusqu'à ce que nous fassions la démarche de renaître de la femme libre, par l'Esprit du Christ, et personne n'est exclu de cette possibilité. Dans cette perspective, le mot «homme» s'oppose, non pas au mot «Dieu», mais au mot «bête», qui désigne l'homme qui n'est pas régénéré par l'Esprit et qui se construit sur ses propres réalisations et mérites, sur l'application des lois aussi bonnes et nécessaires soient-elles, sur des croyances religieuses ou sur des principes scientifiques qu'il a lui-même élaborés. La Bible déclare clairement que toute science ou religion qui n'est pas rachetée par le sang du Christ appartient à un monde déchu dont les dieux sont des anges, déchus eux aussi. Ceci pour placer un arrière-plan à ce que nous allons mentionner.

Si nous connaissions la Bible, nous saurions en tirer des leçons pour notre présent. Mais ne la connaissant pas, nous sommes condamnés à répéter les erreurs du passé. Ce qui va probablement se produire, c'est que, dans une ultime entreprise visant à nous soustraire à Dieu afin de pouvoir prolonger son gouvernement sur terre, le diable va tenter de nous entrainer avec lui dans sa chute, non plus seulement en alimentant notre rébellion à l'égard de Dieu par l'influence des souffles spirituels corrompus que sont les démons, comme il l'a fait jusqu'à présent, mais en nous altérant au cœur même de ce qui fait de nous des hommes, c'est à dire dans notre génome, peut-être même en nous «contaminant» physiquement avec sa propre nature angélique, comme il l'a fait dans une époque antédiluvienne. Oui, mais comment? Ce qui devait être réalisé par voie sexuelle croisée ou par un échange sanguin, est désormais largement accessible à tous grâce à la thérapie génique. Sans doute avez-vous entendu ce mot qui se répand dans les milieux qui se veulent à la pointe du progrès : le «transhumanisme». Ce mot, ou plutôt cette pseudo-science, est une réponse logique à la théorie de l'évolution. C'est en réalité une contrefaçon qui consiste à substituer à la régénération spirituelle que Dieu nous offre dans l'immédiat, avec la promesse d'un nouveau corps glorieux au retour du Christ, un processus évolutif accéléré, suscité par des manipulations génétiques. Il s'agit de nous faire atteindre, par la science, un niveau supérieur d'existence. Par exemple : la poursuite de l'immortalité. Le monde militaire est également très friand de ces bio-technologies qui pourront produire des soldats dotés de capacités hors du commun. Nous soupçonnons d'ailleurs que la Chine ait une longueur d'avance dans ce domaine. Mais d'une façon plus immédiate, le domaine de la santé s'est aussi emparé de ces technologies mutagènes pour les intégrer au développement des vaccins. A qui profite le crime? Qui pourrait, dans une situation de pandémie et de détresse humaine sans précédent, trouver une grande source de profit en proposant des vaccins «exclusifs» aux propriétés protectrices étendues, actifs à long terme grâce aux mécanismes physiologiques qu'ils seront en mesure d'«activer» chez une personne?

Il est aujourd'hui certain que le nouveau virus a été conçu en laboratoire, et c'est d'ailleurs ce qui alimente la thèse d'un complot. Des séquences provenant d'autres virus lui ont été rapportées, ce qui démontre bien qu'il ne s'agit pas d'une chose naturelle. Ne nous hâtons toutefois pas d'accuser les uns ou les autres d'être à l'origine du complot. Les hommes ne sont que des exécutants dont la vision est le plus souvent limitée. Le fautif, c'est tout simplement le monde, un système développé par les êtres humains sous l'influence des esprits du diaboliques, et qui échappe à toute surveillance. Destiné à suppléer à l'absence d'un Dieu créateur, ce système gère nos aspects politiques, financiers, scientifiques et médicaux, aussi bien que culturels, religieux et moraux. C'est «ce monde de ténèbres» dont Jésus nous avertit que nous ne devrions pas l'aimer, mais plutôt nous en défier, car même si ses «temples» sont de nature à nous impressionner, le «Kosmos» est en réalité contrôlé par le diable et par ses anges. Ce sont eux qui ont hourdi le complot mondial. Ils l'ont fait pour dérouter les hommes et éviter qu'ils ne puissent souhaiter l'émergence du Christ – l'astre du jour qui se lève sur le monde et dont la venue est maintenant imminente. Ce virus n'est d'ailleurs pas destiné à tuer les hommes, même si un certain nombre en meurent. Sa dissémination a pour objet de nous rendre captifs. Captifs de programmes de vaccinations, mais aussi et surtout, car c'est là qu'est le but de la vaccination, captifs d'un système de surveillance global. La peur générique d'un virus, qui ne va pas manquer de sévir durant plusieurs années consécutives, va être utilisée comme une arme politique pour contrôler les populations. Le but de l'opération est de priver les hommes de leurs libertés fondamentales en les amenant à placer d'une manière volontaire, tous les aspects de leurs vies individuelles sous la surveillance de l'état. Le plan diabolique resserre son étau. Qui sera visé en premier lieu par ces mesures? Vous l'avez deviné : Le socialisme commence toujours par détruire les valeurs établies par le christianisme, pour ensuite parvenir à ses fins à la faveur de l'obscurantisme scientifique. Une fois que ce totalitarisme aura été unilatéralement établi pour raison d'état, et lorsque nous aurons intégré la nécessité des programmes de vaccination comme un passage obligé bien qu'illusoire pour que la vie puisse reprendre son cours, le développement de nouvelles formes de «thérapies injectables» sera poursuivi comme le messie, pour être imposé à la population mondiale. Le vaccin à «l'ARN Messager» n'est en réalité qu'un début. Pour l'instant, on nous rassure encore en affirmant que les vaccins à l'ARN ne modifieront pas nos gènes. Soit, mais ces vaccins sont un cheval de Troie. Le mal fait toujours son chemin avec subtilité. Bientôt, nous verrons l'émergence de vaccins à ADN, qui sont beaucoup plus efficaces à long terme. En fait, le vaccin Astra Zeneca Oxford est déjà basé sur l'ADN modifié d'un virus du chimpanzé. Ils prétendent que ceci n'affectera pas notre génome, mais personnellement je ne parierais pas trop sur les affirmations d'un secteur d'activité qui élabore à la fois des virus et les moyens de les combattre.

Nous sommes ainsi exposés à des technologies de plus en plus invasives, et que nous n'aurions jamais acceptées en temps normal. Un peu à l'image de la grenouille placée dans un bécher, progressivement réchauffé par la flamme, notre acceptation de la situation présente notre immobilisme nous rendront inaptes à réagir plus tard, lorsqu'il sera trop tard. Une fois que le principe de la vaccination comme seul outil capable de nous protéger contre un déferlement d'armement biologique, aura été intégré, où s'arrêteront la «thérapie génique» et la surveillance électronique? Les organismes financiers n'attendent que notre acceptation de principe pour éliminer le papier monnaie qui déjà n'a plus aucune garantie, et lui substituer une monnaie électronique. Notre pedigree vaccinal, et d'autres données d'identification personnelles, également destinées à l'usage des crypto-monnaies, seront bientôt contenues dans une puce électronique placée sous notre peau, comme c'est déjà le cas dans quelques sociétés avant-gardistes. Pour éviter la fraude, ces implants peuvent fonctionner en synergie avec la signature physiologique propre à chaque individu – une technologie dont un avant-projet a été judicieusement désigné sous le code: WO2020060606. Le développement promis par nos technocrates ne s'arrêtera pas là, et comme toujours des excès sont à redouter. Qu'est-ce qui empêchera par exemple les ONG financées par notre nouvel état central, ou par de richissimes philanthropes, d'utiliser secrètement ces programmes vaccinaux à des fins peu avouables, comme par exemple pour stériliser des groupes entiers de population ou pour altérer leur vitalité? D'autres formes de contrôle encore plus sournoises et dévastatrices sont en cours d'élaboration. Aujourd'hui, des vaccins sont capables d'altérer le gêne de l'auto-détermination, celui que les scientifiques athées appellent «le gène de Dieu», et de transfomer les fanatiques en gens dociles. On pense également aux faisceaux d'ondes en relation avec les nanoparticules et à d'autres dispositifs biotechnologiques injectables par la vaccination. En d'autres termes, nos téléphones portables ne seront peut-être plus les alliés que nous pensions. Une firme américaine est en train de mettre en place un réseau de centaines de milliers de micro-satellites qui vont graviter à une distance très proche de la surface terrestre. Aucun point dans le monde n'échappera à cette couverture destinée officiellement au trafic de données à haut-débit. Aux mains d'un gouvernement mondial, ces antennes pourront non seulement nous suivre et nous surveiller en permanence en dénonçant nos incartades, mais selon certains chercheurs, les réfractaires, localisés par leurs implants, pourraient facilement être déboutés voire même exécutés sur place sans autre forme de procès, par des faisceaux d'onde émis par les antennes ou par des drones ou des satellites, et qui agiront sur ce qui leur aura été injecté au préalable. Je ne saurais m'avancer plus, mais ce sombre avenir dépeint dans quelques films de science-fiction, pourrait ne plus être si lointain.

Dieu a promis que jamais plus il ne ferait venir un déluge d'eau pour effacer de la terre, même une race entièrement corrompue. Mais il nous avertit tout de même, dans Apocalypse 16:2. Jean y relate cette vision : «Un ulcère malin et douloureux frappa les hommes qui avaient la marque de la bête et qui adoraient son image». De quoi s'agira-t-il? Indépendamment des prédictions bibliques, de nombreux scientifiques de renom nous font part de leurs préoccupations concernant les risques potentiels liés aux nouvelles technologies vaccinales. D'autres ont tenté de nous avertir sur les dangers des ondes de la 5G, qui semblent maintenant affecter les poumons des personnes fragilisées, aggravant les symptômes du COVID. Malheureusement, tous ces lanceurs d'alerte sont muselés et la torpeur psychotique entretenue par les fake news fait que personne ne les entendrait. Les gens sont pris dans une sorte de frénésie technologique hallucinatoire, et c'est à se demander s'il vaut encore la peine de résister à l'inéluctable. Nous n'en sommes pour l'instant qu'aux suppositions, mais nous pourrions bientôt découvrir à notre grand dam, l'étendue d'un désastre…

Le code-barre est finalement une invention bien innocente et pratique, lorsqu’il est utilisé à bon escient. Mais aujourd'hui, la science-fiction a rejoint les prédictions bibliques dans ce qui s'avère être une menace multifactorielle tout à fait vraisemblable. Sous le lobbying des développeurs de nouvelles technologies et de leurs investisseurs, nos gouvernements sont sur le point de céder à la mise en place des technologies bio-technologiques et transhumanistes, qui, accompagnées de mesures de plus en plus invasives et privatives de libertés, pourraient altérer l'humanité d'une manière définitive. L'objectif caché de ces gens est de parvenir, au travers des programmes de vaccinations obligatoires, à une «gestion durable» du «cheptel humain» qu'ils considèrent comme leur appartenant. Ceux qui se considèrent désormais comme une «élite» financière supra-étatique intouchable, le reste des gens étant les moutons (shee-ple), ont su prendre progressivement le contrôle de notre économie, et surtout des médias qu'ils manipulent pour servir leurs intérêts – ne nous leurrons plus sur la neutralité de nos sources d'information. Le Covid est intrumentalisé pour servir à la mise en place d'une structure globale de surveillance qui sera bientôt imposée sur fond de contrôle étatique. La succession des «versions» d'un virus qui va devenir de plus en plus agressif, un phénomène prévisible et attendu, va conduire à terme la planète à la famine et finira par saper le moral des personnes les plus équilibrées. Diviser la société contre elle-même est le recours du diable dans les situations où sa légitimité est menacée – souvenons-nous du sinistre Néron qui, voyant d'un mauvais œil l'essor des chrétiens, avait chargé ces chrétiens réfractaires à son autorité «divine» de la responsabilité de l'incendie de Rome – un incendie qu'il avait lui-même organisé. Avec d'innombrables pertes humaines – la Bible prédit qu'un tiers de la population mondiale sera finalement détruit par ces pestes ou par de prétendues mesures d'urgence –, nous allons voir surgir des préjugés d'un nouveau genre. Ceux pour qui ce dictât est une aberration et qui refuseront de se soumettre au système mis en place, seront désignés comme les responsables du chaos et sanctionnés par la vindicte populaire. Beaucoup de chrétiens font partie de ces gens pour qui la médecine des hommes a ses limites, et qui en réalité ont d'autres recours. Après s'être élevés contre l'avortement et le mariage gay, après avoir favorisé Israël, après avoir soutenu la politique anti-corruption de Donald Trump, les croyants en Dieu qui refuseront leur collaboration au système mis en place par nos états sous l'égide des organismes de santé, financiers et des multinationales, seront haïs et persécutés dans un monde déboussolé et désormais livré à la tyrannie des esprits méchants comme jamais auparavant. Si la Bible ne nous cache rien des attaques que les réfractaires au système vont devoir subir de la part de ceux qui en seront les esclaves, elle prévient aussi des choses beaucoup plus effroyables qui atteindront ceux qui auront cédé à la tyrannie de la peur. Cette période finale de l'histoire sera la crise la plus intense que le monde aura connue, nous prévient Jésus. Mais il a informé les siens que Dieu a prévu une porte de sortie pour ceux qui l'aiment, afin qu'ils n'aient pas à passer au travers de cette période de «grande tribulation», comme l'appellent les biblistes.

Il est essentiel de reconnaître que sur un plan individuel, Dieu nous place face à un choix fondamental et déterminant.

Si vous êtes incorporé dans l'armée et que l'on vous ordonne de faire du mal à des innocents, cela n'est pas considéré comme un crime mais comme un acte de guerre. Mais avec Dieu, les choses sont très différentes. Dieu n'a jamais permis aux hommes de se cacher derrière des structures établies pour être déchargés de leurs responsabilités personnelles. Nous devons tous faire des choix importants au cours de notre vie, et le choix qui compte le plus est de savoir à qui nous appartenons. Dans le livre de l'Apocalypse, Jésus nous dit sans détour que «quiconque adorera la bête et son image, et sera trouvé ayant la marque de son nom, sera jeté dans l'étang de feu et de souffre, avec la bête et son prophète». Est-ce que la prise d'un vaccin ou même d'une micropuce fera la différence? Probablement pas. La marque de la bête n'est ni l'un ni l'autre. Mais ce qui fera toute la différence, c'est que notre coeur appartienne à Dieu ou à Satan.

Comme je l'ai écrit ailleurs, Dieu dirige les événements actuels de telle manière à ce qu'une polarisation se produise. Au moment ou vous lisez ces lignes, Jésus moissonne son champ. Il ne travaille pas avec le diable, mais ce que fait le diable, révèle notre état spirituel et nos motivations les plus profondes. C'est ce que Jésus mentionne dans Luc 12:51, quand il dit: «Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre? Non, vous dis-je, mais la division. Car désormais, cinq dans une maison seront divisés, trois contre deux et deux contre trois». Et dans Luc 17, il dit aussi que «de deux personnes qui seront ensemble, l'une sera prise l'autre laissée». Un jour, beaucoup d'entre nous aurons le chagrin d'être séparés pour toujours de ceux qur nous aurons côtoyés, choyés, aimés. Pas parce que ces frères, ces sœurs, pères, fils ou filles, mères ou belles-mères, amis, auront été des personnes plus mauvaises que nous ou que les autres. Mais simplement parce que «l'amour du monde est inimitié contre Dieu», nous rappelle Jacques. L'amour sans discernement nous tend un piège. Dieu voudrait que tous ses enfants acceptent d'être réunis à lui pour qu'il puisse les rendre participants à son merveilleux projet, et il redouble d'ailleurs d'efforts à la faveur de ces temps difficiles. Mais il ne pourra pas laisser ceux qui tolèrent le mal et la rébellion dans leur cœur, accéder au monde tout neuf qu'il prépare pour ceux qui l'aiment.

Car dans Apocalypse 22, Jean écrit: «Et il me dit : Ne scelle pas les paroles de la prophétie de ce livre. Car le temps est proche. Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu'est son œuvre. Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville ! Dehors les chiens, les enchanteurs (pharmakos), les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge ! Moi, Jésus, j'ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l'étoile brillante du matin. Et l'Esprit et l'épouse disent : Viens. Et que celui qui entend dise : Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l'eau de la vie, gratuitement».

 

 

 

COVID-19

 

Des patients mourront faute de soins adéquats, et pendant ce temps, d'autres ignoreront qu'ils sont infectés. Ce qui dans bien des cas fera la différence n'est pas simplement l'âge des personnes. Selon les chercheurs, cela tient au fait qu'une partie importante de la population est très carencée en certaines vitamines, ou vit dans un état d'inflammation chronique, à cause d'une alimentation trop raffinée, d'un intestin irritable ou d'une exposition constante aux polluants. Selon de nombreux médecins généralistes éduqués à l'ancienne, les personnes âgées ou vulnérables, mais également toute personne soucieuse de sa santé, devraient prendre de la Vitamine D3 s'il n'y a pas de contre-indication, et du zinc principalement, pour mieux résister aux virus. Accessoirement, de la vitamine C et des minéraux pour favoriser leur fonctionnement interne. Se tourner vers un régime de prévention de l'acidose et de l'inflammation et renforcer le microbiote intestinal sont également des précautions salutaires. N'oublions jamais que notre microbiote est notre premier et meilleur allié pour combattre toute forme de maladie.

 

«Si tu écoutes attentivement la voix de l’Éternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l’oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d’aucune des maladies dont j’ai frappé les Égyptiens; car je suis l’Éternel qui te guérit». Exode 15:26
«Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi; et rien ne pourra vous nuire». Luc 10:19.

 


Mal Traités

Consternés de voir mourir leurs patients en hospitalisation, un certain nombre de médecins ont adopté une méthodologie simple permettant de les traiter chez eux, avec des résultats pour le moins spectaculaires.



Pourquoi ne faisons-nous pas la promotion de la santé pour lutter contre le COVID ?

Le nouveau coronavirus a infecté des milliers de personnes dans le monde entier, suscitant des sentiments de peur et d'anxiété parmi les populations. Or la peur est un outil de manipulation de l'information et de l'opinion très efficace. Un voile de mystère entoure encore cette maladie, mais une chose est sûre : comme face à d'autres infections virales, l'adoption d'une hygiène appropriée et le renforcement du système immunitaire sont essentiels pour rester en bonne santé. N'oublions jamais que ce n'est pas la seule vaccination qui a éloigné le spectre des épidémies, mais ce sont surtout les meilleures conditions d'hygiène individuelle et la salubrité de nos villes, qui ont supprimé le terrain de la propagation des germes.



Un nouveau groupe est désormais ciblé par les testeurs de vaccins: les enfants à partir de 6 ans! Est-il bien raisonnable de les exposer aux risques, en sachant que:

1. Les « vaccins » contre le COVID-19 ne confèrent pas d'immunité et n'inhibent pas la transmissibilité de la maladie. En d'autres termes, ils ne sont pas conçus pour vous empêcher de tomber malade du SRAS-CoV-2 mais ils sont censés atténuer vos symptômes dans l'éventualité où vous seriez infecté.
2. Les enfants n'ont pas besoin d'un vaccin contre le COVID-19 car ils ne courent qu'un risque extrêmement faible de contracter une forme grave de la maladie. De plus ils ne sont pas un vecteur d'infection important.
3. Plutôt que d'être une véritable incitation à la santé publique, il semble que la campagne de vaccination des enfants vise surtout à accroître certains profits.



Environ 90% des cas infectieux révélés par les tests PCR sont des cas asymptomatiques.

Le test PCR détecte les particules virales inactives (non infectieuses). Or des études poussées ont démontré que les personnes asymptomatiques ont une charge virale faible et ne propagent pas le COVID-19. L'une des raisons pour lesquelles le taux de tests positifs et la mortalité ne vont pas de pair, est le fait qu'une grande majorité des personnes testées positives pour le SRAS-CoV-2 ne sont pas malades. Or les statistiques faussées par les tests sont à la base des mesures anti-COVID qui sont si désastreuses pour notre économie. Sans parler de l'anxiété inutile que ces chiffres suscitent au sein d'une population déjà fragilisée.

 

Chiffres gonflés artificiellement : Le cas de la Suisse.

Dans quelle proportion les cas de Covid-19 prennent-ils une mauvaise tournure?
Antoine Flahault, épidémiologiste genevois, répond à cette question pour Heidi.news.

 

 

Informations médicales non divulguées au public : Comment éviter de développer le COVID.
Des médecins affirment qu'un comprimé de 200 mg d'un certain médicament, pris deux fois par semaine, empêcherait les personnes qui sont en contact rapproché avec le public, ou les personnes âgées, et également les médecins et le personnel hospitalier, de tomber malades. Un médicament bon marché et dont l'étude étendue sur près de cinquante années, montre qu'il est inoffensif à ce dosage.

 


Décomptes COVID frauduleux démontrés à New York

Le conditionnement psychologique et les mesures préventives sont extrêmement anxiogènes pour les personnes vulnérables. Une infirmière prend tous les risques pour rapporter des preuves: De nombreuses personnes viennent aux hôpitaux avec des difficultés à respirer en raison d'attaques de panique. Chez d'autres, la peur suscite des insuffisances cardiaques. Même non malades, ces personnes sont immédiatement mises sous respirateur et mêlées aux patients COVID. Beaucoup mourront d'une insuffisance cardiaque ou des conséquences de leur exposition au COVID. Les hôpitaux favorisent ainsi la pandémie et les chiffres du COVID sont artificiellement grossis. Bien sûr, cette situation n'est – nous l'espérons – pas représentative de l'ensemble des établissements hospitaliers et de leur personnel dévoué.

 

  A lire:

• La Croix – Le transhumanisme: une religion délirante fondée sur l'intelligence artificielle.

• Le secret de santé que la médecine mercantile ne souhaite pas que nous connaissions

• Acquérir les outils spirituels applicables à tous les problèmes de santé.

• Histoire: Comment les Israélites se délivrèrent de leur affameurs.

 

 

 

 


 

 

PORTÉE SUR LES AILES DES OISEAUX : LA PANDÉMIE SILENCIEUSE

Êtes-vous suffisamment informé sur le danger potentiel que représentent les tiques? Les conditions sont réunies pour que cette année encore, l'Europe connaisse une flambée de la maladie de Lyme. La communauté scientifique internationale craint que la borréliose ou maladie de Lyme, soit déjà le fléau mondial du 21e siècle. La Suisse serait l'un des pays les plus touchés.  Voir ma page d'information.

 

 


 

 


La fabrique de l'ignorance | ARTE | Février 2021

Ce documentaire nous montre comment on instrumentalise la science pour démentir... la science. L'industrie investit des millions dans des stratégies de diversion. Une vertigineuse investigation dans les trous noirs de la recherche et de l'information.

 


 

 

 

 

 

 

 

VOIX DES AIRS, QUAND TU NOUS TIENS !

Le Prince de la Puissance de l'Air.

 

Aujourd'hui, pour nier les effets néfastes des ondes, les promoteurs des antennes de radio-couverture se retranchent derrière la seule statistique des tumeurs du cerveau, expliquant qu'elle répond simplement au vieillissement de la population. C'est vouloir faire l'impasse sur les nombreux autres effets des ondes sur la santé.

 

Selon un article publié dans la revue en ligne du Dr Mercola, une exposition aux ondes électromagnétiques soumet également notre organisme aux effets suivants:

 

  • Un stress oxydatif excessif générant un vieillissement prématuré.
  • Une brèche dans la barrière hématoencéphalique laissant les toxines pénétrer notre cerveau.
  • La fragmentation de notre ADN.
  • Une altération du fonctionnement électrique des cellules.
  • Des croissances anormales touchant le sang, le cerveau, le nerf auditif, les yeux, la thyroïde, les seins.
  • La mort neuronale et un dysfonctionnement synaptique.
  • Des problèmes reproductifs chez les deux sexes.
  • Une suractivité bactérienne induite comme un mécanisme de défense, avec production de mycotoxines.

 


SpaceX lance son offre d'Internet haut débit par satellites Starlink en France et dans d'autres pays.

Désormais, plus aucun îlot dans le monde n'échappera à la surveillance par les ondes. La firme aérospaciale SpaceX d'Elon Musk, propriétaire de Tesla, va peupler notre ciel de milliers de mini-satellites de télécommunication. En orbite à seulement 550 Km de la terre, cette constellation de 40'000 satellites prévus est officiellement destinée à l'internet haut-débit.


Electrosensibilité:

Pourquoi certaines personnes sont-elles plus sensibles aux ondes que d'autres? La réponse pourrait être : les métaux-lourds.

Outre “l'effet micro-ondes” qui agite nos molécules d'eau en les réchauffant, outre la perturbation de nos bio-fréquences, les ondes électromagnétiques qui nous traversent en permanence sont captées par les particules métalliques. Plus nous sommes “métalliques” en raison de prothèses, d'amalgames ou de contaminations diverses comme l'arrivée massive des nanoparticules, et plus nous ressentons ces ondes qui mettent en mouvement les ions métalliques qui nous constituent en produisant un stress oxydatif et une perturbation de nos fréquences biologiques.

— ABE : Une situation critique il y a 10 ans déjà. …Et que nous réserve la Norme 5G ?

— Magazine RTS 36.9°(2019):   5G et Santé : quels sont les Dangers ?

— Un professeur de biochimie réputé s'insurge:
«La 5G est l’initiative la plus aberrante de toute l’Histoire de l'humanité» …ou peut-être la plus machiavélique?



Appel du 11 mai 2015 aux Nations Unies, concernant l'impact sur la santé de l'irradiation de la population par les CEM artificiels micro-ondes.

Dr Martin Blank de l'Université de Colombia – Les appels et les rapports de preuves des médecins et des quelques 253 scientifiques spécialisés mondiaux, sont restés ignorés à ce jour.



Depuis les influx neuronaux jusqu'au contrôle des battements de notre cœur en passant par la libération des hormones et la réplication des cellules : chacune de nos réactions physiologiques répond à une série d'impulsions électriques. La vie elle-même est régie par des bio-fréquences. Notre corps peut tolérer quelques interférences électromagnétiques. Mais lorsqu'elles se font constantes, nos télomères sont affectés et les cellules commencent à mourir ou a muter. La régénération des os, des organes et des tissus, ne se fait plus correctement. L'électropollution pourrait devenir notre plus grand problème, et un problème entièrement créé et entretenu par l'homme.

 


 

MERCURE, PRINCE DES VOLEURS ?

«Tel un mirage, la puissance de ce dieu réside dans sa capacité à prendre la forme des circonstances. Jamais il n'est figé dans une forme donnée. Ainsi put-il mettre à sac l'Olympe.»

Hermès alias Mercure, dont le symbole est le caducée, est le patron des voleurs et des menteurs. La plus célèbre réalisation des guerriers grecs fut… le cheval de Troie ! Nos médecins ont choisi la profession la plus noble, consistant à se porter au secours de leur prochain. Mais ont-ils pour autant pris la mesure des origines de l'ordre auquel ils ont fait allégeance et des sources de ce savoir?

 

Pour une interdiction totale du mercure dans les cabinets dentaires.

Saviez-vous qu'un amalgame est préparé à partir d'un ciment métallique et d'un liant qui n'est autre que le mercure? Ce même mercure qu'on a éliminé des thermomètres et des piles, continue à être placé dans nos bouches à raison de cinquante pour cent de la masse d'un amalgame ! Au fil des ans, un amalgame distille le mercure qu'il contient en perdant jusqu'à la moitié de son poids. Le mercure exporté contamine notre corps et en particulier les organes lipidiques comme le cerveau et le systèmes nerveux. Au cours d'un fraisage, outre des déchets hautement toxiques qui vont parcourir notre intestin, le mercure volatilisé pénètre dans nos poumons et contamine notre flux sanguin. …

Lire la suite

Nos dentistes nous mentent, ou alors ils sont très mal informés lorsqu'ils affirment que les amalgames sont sans danger. Je suis bien placé pour le savoir : le mercure va s'attaquer à notre vitalité et grignoter peu à peu tout notre capital santé. Plus tristement encore, le corps d'une maman va évacuer le mercure en le transférant au fœtus, une réalité qui “plombe” le futur de nombreux enfants, qui seront hyperactifs, autistes, ou qui développeront des maladies auto-immunes – un héritage dont chacun se passerait d'autant plus volontiers qu'il est aujourd'hui très facile de se passer du mercure.

 


• Programme européen d’élimination “progressive” de l’amalgame au mercure.

À partir de juillet 2018, l’Europe interdira le recours à l’amalgame dentaire dans le traitement des dents de lait, et pour les enfants de moins de 15 ans et les femmes enceintes ou allaitantes. Bien, mais… et pour les autres?


Université de Calgary

Comment le Mercure provoque la Dégénération des Neurones Cérébrales

Le mercure est la substance non-radioactive la plus toxique qui nous soit connue.


Le Minamata Valaisan.

Le scandale de la décharge du Jura a révélé une fois de plus le point faible de l'industrie : la gestion des déchets. C'est ce qu'avait anticipé un site industriel implanté cette fois en Valais, qui plutôt que de stocker ses déchets, a trouvé plus simple de les déverser directement dans le Rhône, au vu et au su des autorités cantonales. Sur la base des archives fournies par d'anciens cadres de la firme Lonza, les rejets comptabilisés de mercure représentent à eux seuls plus de 200 tonnes. Imaginez les chiffres réels. Grand pêcheur dès ma jeunesse et consommateur de poissons du lac, je me souviens de mises en garde régulières au cours des années 1970-1980, sur la consommation des poissons du Léman dont le taux de mercure était alarmant. On avait alors incriminé les piles jetées aux ordures et les épandages de boues d'épuration. …

Lire la suite…

En admettant que ce mercure se soit maintenant dilué ou qu'il se soit sédimenté, il n'en ira pas de même des PCB, puisqu'ils continueront à rendre certains poissons du lac impropres à la consommation, et ce pour très longtemps puisque ces produits ne se dégradent pas, mais qu'ils sont concentrés par la chaine alimentaire.

Les Citadins, riverains du lac, sont contraints de boire cette eau contaminée par l'industrie depuis des décennies, exemple criant d'une atteinte à l'intégrité d'un peuple par des industriels sans scrupules. Ce scandale révélé récemment, est malheureusement loin d'être un cas unique. La Suisse “propre en ordre” n'aura jamais été qu'un mythe… Les pollutions au mercure et aux autres contaminants comme les PCB et les dioxines se sont regrettablement généralisées aux cours d'eau et aux mers du monde, n'épargnant pas les zones les plus reculées du globe comme l'Arctique.



La danse macabre des chats de littoral (Japon)
Limitons notre consommation de pois(s)on



Ces Mythes qui sont préjudiciables à notre Santé.

Amalgames au mercure inoffensifs, traitements de racine incontournables et réalisés à la chaîne, et également : le FLUOR, un autre polluant industriel extrêmement néfaste pour le cerveau et cependant promu au rang des substances indispensables à la santé dentaire par d'habiles manipulations médiatiques. Il existe pourtant des moyens de conserver des dents et des gencives saines, sans utilisation de fluor et d'autres substances toxiques.


 


 

 

CE QUE MANGENT NOS ENFANTS


L'alimentation est la cause première des maladies, mais aussi le meilleur des médicaments — c'est selon.


• Le mot du Professeur Henry JOYEUX — dans “Vivement Dimanche”.

 

Les allergies alimentaires sont en forte progression

Liées en grande partie à la nutrition moderne, les allergies alimentaires sont en nette augmentation, avec des conséquences souvent très handicapantes socialement. Comment identifier leurs causes souvent croisées? Le terrain des allergies est souvent lié à une exposition aux antibiotiques médicamenteux ou alimentaires. S'en débarrasser passera par le renforcement de la santé intestinale et la restauration d'un microbiote protecteur.


Aliments à éviter pour rester en bonne Forme

Que nous soyons jeune, ou plus âgé, beaucoup de nos chères habitudes alimentaires fatiguent nos organes. Cette courte vidéo nous en dit long sur comment éviter les déséquilibres.


Alimentation et santé mentale

Loin d'être en lien direct avec notre santé physique uniquement, notre alimentation affecte également notre humeur, notre mémoire, notre tranquillité, nos pensées et notre capacité à prendre des décisions.


Fromage – un aliment neuroprotecteur

Bonne nouvelle pour les amateurs de saveurs: Le fromage de lait cru issu de vaches laitières nourries à l'herbe serait un aliment hautement neuroprotecteur. Encore faut-il ne pas en abuser.


 

Des enfants poussés au bord de la folie.

PHOSPHATES ET THADA
L'alimentation industrielle est en grande partie responsable des troubles du comportement et de l'apprentissage chez nos enfants.
Barres chocolatées, pâtes à tartiner, sodas, plats préparés—autant de produits hyper-phosphatés qui sont un désastre pour la santé des enfants. De nombreux enfants sont diagnostiqués THADA et traités avec des psychotropes aux effets dévastateurs pour leur avenir. Hyperactivité, violence, instabilité émotionnelle, difficultés de concentration en classe, insomnies, impulsivité, incapacité à s’adapter et à s’intégrer, distraction permanente, morosité, susceptibilité exagérée, difficultés de langage et troubles du sommeil majeurs sont souvent dus à une overdose de phosphates. Sans parler des effets cumulés lorsque ceux-ci sont associés à un excès de sucre et de produits laitiers.

• Autre conférence à écouter…



LAIT : Bon ou mauvais pour la santé?

La réponse se doit d'être nuancée. Consommé en quantité limitée, le lait est un aliment noble, notamment certains laits pasteurisés bio. Mais l'homme n'est pas un veau! Un veau doit prendre 400kg au cours d'une année d'allaitement. Les facteurs de croissance qui sont concentrés dans la crème du lait de vache vont favoriser une croissance peu harmonieuse chez les jeunes gens, mais également la prolifération des cellules cancéreuses chez des personnes de tous âges. La lait représente notamment un risque élevé pour la prostate. Or, la consommation de crème, qu'elle soit fouettée, glacée ou sous la forme de desserts, de beurre ou de fromages à tartiner, est en forte progression.  

Lait et diabète

Il y a peu, des chercheurs sont parvenus à identifier deux types de caséine : la caséine de type 2, présente dans le lait des vaches de races anciennes, et la caséine de type 1, produite à la suite d'une mutation génétique apparue parmi les vaches laitières du nord de l'Europe. …

Lire la suite

Or la caséine de type 1 est beaucoup plus difficile à digérer. Elle serait l'une des principales causes de la survenue des diabètes de type 1.

D'autres risques plus ponctuels provenant du lait sont liés à l'alimentation des vaches, à l'usage des produits vétérinaires, aux traitements que l'on fait subir au lait industrialisé. Le lait contient également des substances allergènes qui sont susceptibles de provoquer l'arthrite et des réactions auto-immunes. Lors du traitement UHT par exemple, on va atomiser les molécules de graisse afin d'homogénéiser le lait. Ces molécules sont alors si fines qu'elles vont traverser la barrière intestinale, sans être digérées. Ces particules seront perçues comme des agresseurs par notre organisme, ce qui conduira à des réactions inflammatoires, et à la longue, à des maladies auto-immunes comme le psoriasis ou la maladie de Crohn. En résumé, consommons peu de lait, et un lait qui soit de bonne qualité. Privilégions les produits à base de lait de brebis ou de chèvre, dont les taux hormonaux conviennent mieux à l'alimentation humaine.



• Le Lait
• Voir le documentaire de France 5
• Le mot sans équivoque du Professeur Henry JOYEUX

 



Le Glyphosate

L’industrie agroalimentaire a adopté des méthodes de culture facilitées, reposant sur l'épandage systématique d’herbicides en cours de culture. Le Glyphosate se retrouve désormais dans pratiquement tous les aliments.
Même la nourriture réputée saine contient ce poison potentiellement cancérigène.



ARTE — Sucre, le Doux Mensonge

Comment, depuis les années 1970, l'industrie agroalimentaire a œuvré pour augmenter la proportion de sucre dans nos assiettes, avec à la clé un problème majeur de santé publique : Obésité, diabète et maladies cardiaques se répandent à travers le monde, et notamment chez les enfants. En ce moment, le sucre tue une personne toutes les secondes dans le monde. Pourtant, personne ne dit dans les informations: Aujourd'hui, 86'400 personnes sont mortes à cause de leur consommation de sucre.

 


 

 

«Science sans conscience n'est que ruine de l'âme.»

 

ASSOCIATIONS DE MALFAITEURS

 


ARTE – Gluten, l'ennemi public?

Confrontées aux problèmes graves générés par certains processus de production basés sur la seule rentabilité, la tactique préférée des multinationales reste la diversion. Face aux énormes enjeux économiques, nos organes de surveillance sont impuissants à nous protéger. Les intolérances au gluten et la maladie cœliaque ont explosé au cours des dernières années, mais le gluten est-il vraiment au centre du problème? D'autres maladies dégénératives graves semblent suivre la même courbe de progression, une courbe étrangement associée à l'usage d'une substance agrochimique bien connue. Lien alternatif.


Glyphosate et vaccins.

Selon les résultats d'une étude menée par la Confédération, environ 40% des denrées alimentaires en Suisse présentent des traces de Glyphosate. Le taux de Glyphosate se situe généralement en dessous des limites fixées par la réglementation. Cependant, la chercheuse Dresse STEPHANIE SENEFF a mis en évidence le mécanisme par lequel le Glyphosate, en modifiant la charge électrique des molécules d'aluminium, va permettre à ces dernières de traverser la barrière intestinale et la barrière hémato-encéphalique, en entraînant les séquelles graves que l'on connaît. L'aluminium étant malheureusement de plus en plus utilisé comme adjuvant dans les vaccins, mais pas seulement, cette synergie expliquerait—en partie du moins—, pourquoi à l'échelle mondiale, les vaccins sont une cause croissante d'accidents tels que des paralysies permanentes chez des adultes, et des enfants parfaitement développés qui sont soudain frappés de dommages cérébraux et d'autisme après une vaccination. Chez les aînés, l'effet cumulatif des vaccins contre la grippe participe à la montée en puissance des maladies dégénératives de type Alzheimer et Parkinson.


L’ALUMINIUM — Ce métal dont on nous empoisonne.

Ajouté aux produits de boulangerie, au lait pour bébé, au sel et à l'eau potable, libéré par les emballages alimentaires, ingrédient des pansements gastriques, des cosmétiques et des déodorants, adjuvant aux vaccins, et même pulvérisé à titre expérimental dans l'environnement… l'aluminium est en réalité partout. De par son action neurodégénérative notoire, il est largement incriminé entre autres dans la myofasciite à macrophages (MFM), la sclérose en plaque, la fibromyalgie, le Parkinson et la maladie d'Alzheimer. On impute certains cancers du sein aux sels d'aluminium contenus dans les déodorants, pénétrant les micro-plaies laissées sur les aisselles par le rasage. Les poumons sont également une porte d'entrée pour l'aluminium contenu dans les aérosols.


Alternative-Santé

Aluminium dans les vaccins : 13 ans d'alertes et de déni.


Du squalène MF59 dans les vaccins contre la grippe de Novartis?

Un produit hautement toxique a été expérimenté à leur insu sur des milliers de vétérans. Cet adjuvant est a l'origine du syndrome dit «de la guerre du Golfe». Le MF59 induit entre autres des infertilités et des narcolepsies responsables de handicaps permanents. Il serait maintenant ajouté aux vaccins sensés nous protéger d'une simple grippe? Difficile à croire, pourtant la source de cette information semble fiable.



Thiomersal et Mertiolate sont des noms de marque pour l'éthylmercure. Ce biocide extrêmement puissant s'attaque directement aux neurones dont il dissout la membrane des cellules. L'éthylmercure continue pourtant à être utilisé comme conservateur dans les préparations médicales et comme adjuvant dans certains vaccins, comme celui contre la grippe, et ce qui est encore plus intolérable, dans le vaccin combiné ROR contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Il est établi que ce vaccin administré aux jeunes enfants est la principale cause de l'autisme. La plupart des enfants seront affectés dans une certaine mesure, mais certains y seront plus sensibles. Ce documentaire dont la première partie a été censurée, montre comment l'intégrité de nos enfants est compromise, et la dissimulation d'un crime à notre encontre pour raisons d'État.   Voir aussi:  The Cover Up.


 

 


 

 

«La guerre, c’est une chose trop grave pour la confier à des militaires! »   disait Georges Clémenceau. Et à l'heure où les multinationales ont pris le pas politique sur nos états, nous confierions encore notre santé à une organisation mercantile?  Chacun ne devrait-il pas se réapproprier les clés de sa santé?

 

MALADIES SUR PRESCRIPTION

Lorsque les médecins deviennent les marionnettes de la pharma…

Qui finance la recherche médicale? La réponse à cette question devrait nous éclairer. Sans vouloir aborder la question sur un plan éthique, le fait qu'il y ait dans l'équation des enjeux financiers énormes fausse forcément la donne. Le rapport entre médicaments et santé est axé, non sur la guérison des malades, mais sur la commercialisation de substances qui vont rémunérer les investisseurs. On a donc tout intérêt à produire des solutions qui vont, non pas guérir, mais soulager, et dont les utilisateurs resteront dépendants pour de longues années. Cette dérive a pris des proportions telles, qu'aujourd'hui des médecins s'insurgent.

Lire la suite

Avec l'abondance de nourriture et l'avancée des connaissances médicales, nous devrions bénéficier d'une forme resplendissante. Pourtant, notre société est de plus en plus malade. La plupart de nos problèmes de santé proviennent de notre mode de vie, qui inclut nos habitudes alimentaires, la pollution industrielle, le stress et le manque d'exercice, et parfois des actes médicaux imprudents. Il est essentiel d'apprendre à distinguer ce qui va réellement nous aider, des expédients qui à la longue risquent de nuire sérieusement à notre santé. Lorsque nous tombons malades, qu'il s'agisse de troubles psychiques ou physiques, comprendre très tôt les causes de notre «mal aise» sera décisif. Cependant, les soins médicaux courants sont essentiellement axés sur le soulagement des symptômes, et non sur le traitement de la racine du mal. Recourir sans discernement à cette médecine symptomatique pourrait nous rendre captifs d'un système dont les outils d'investigation, les substances et les traitements, sont loin d'être inoffensifs. Même si certains problèmes y trouvent un soulagement temporaire, nous pourrions bientôt connaître un enchaînement de conditions dites iatrogéniques.

 

Liste 2020 de 105 médicaments qui sont plus dangereux qu'utiles.

 


 

 

Les Médicaments Psychotropes

«Je suis entrée chez un psychiatre en étant un peu déprimée, et je suis ressortie de chez lui avec l'ordonnance qui allait me conduire à la maladie mentale». La France, avec un habitant sur sept diagnostiqué comme étant déprimé, est la championne des prescriptions de médicaments sensés soutenir l'humeur. Leur consommation y est même deux fois supérieure qu'aux États-Unis. Il est très facile de s'en faire prescrire, mais ces camisoles chimiques ne sont pas du tout inoffensives. Outre la forte dépendance qu'elles engendrent, ces substances peuvent induire des modifications durables de la personnalité, poussant les personnes à des actes de violence et même à la folie et les conduisant à l'hospitalisation forcée et parfois au suicide. Leurs séquelles sont souvent irréversibles, comme les syndromes extra-pyramidaux. Les enfants étant maintenant la nouvelle cible des psychotropes, qu'adviendra-t-il de la France et des autres pays industrialisés? Pourtant, les études ont montré que la grande majorité des troubles psychiques ont une cause et sont liés à une atteinte organique ou à une pression psychologique.


Folie sur ordonnance

Lorsqu'un un médicament supposé traiter la maladie de Parkinson entraîne une descente en enfer qui emporte votre vie et celle de vos proches.



La Mort sur Prescription

Aux États-Unis, des anti-douleurs à base d'héroïne sont de plus en plus facilement prescrits par les médecins. Leur commercialisation représente pour les firmes un marché de milliards de dollars. Ces analgésiques opioïdes conduisent au même type d'addiction que les drogues dures. L'an dernier, 72'000 personnes sont mortes d'une overdose d'antalgiques. Envisagés comme un substitut légal à la drogue, leur commerce controversé s'étend maintenant vers l'Europe, l'Afrique et l'Asie.


Cancer: Mieux faire la part des choses

Où trouver la force de survivre aux pronostics et aux actes médicaux envisagés lorsqu'on vous a découvert une tumeur au cerveau ? Le témoignage très édifiant de Nathalie Krebs.


 

Les IPP

Les inhibiteurs de la pompe à protons nous préparent un prochain scandale sanitaire… Prescrits systématiquement à des personnes qui n'en ont pas besoin, ces médicaments engendrent une dépendance avec un effet rebond qui aggrave les problèmes de reflux lorsqu'on tente de les arrêter. Que rêver de mieux pour une industrie à laquelle ces substances rapportent des milliards? Or, pris à long terme ces médicaments tuent en engendrant entre autres, des infections bactériennes, des déficiences osseuses, des lésions rénales, des arythmies et arrêts cardiaques, et la démence chez les personnes âgées. Liste des IPP (Pantoprazole).

Lire aussi: Antivomitif dompéridone (Motilium): 231 morts subites injustifiées annuellement en France


Statines et Cholestérol

Lorsque la consommation d'aliments transformés à commencé à faire des ravages dans notre société, en produisant notamment hypertension artérielle, maladies cardiaques, diabète, obésité et cancers, les industriels ont fait diversion en désignant un bouc émissaire : le cholestérol. Les statines se sont alors imposées comme la solution miracle à tous nos problèmes. Mais ces médicaments nous font nous sentir mal, et à la longue, ils tuent. La calcification des artères est en réalité due aux substances oxydantes. En cause: principalement les métaux lourds, le tabac et l'alcool. Une alimentation morte, l'excès de sel, de sucre, de viande, l'acidose qui en résulte et la sédentarité, y participent également. Le cholestérol est un composé précieux fabriqué par notre corps pour prévenir et réparer les dommages causés, notamment aux artères. En faisant en sorte d'éloigner les causes de l'inflammation, nous n'aurons plus besoin d'inhiber ce qui en réalité constitue un processus naturel de guérison.


Hypothyroïdie

Après le diabète sucré, l'hypothyroïdie est le dérèglement hormonal le plus fréquent : Tchernobyl est passé sur l'Europe. Les pollutions environnementales et les perturbateurs endocriniens ont maintenant pris le relais. Il existe des solutions naturelles qui vous permettront peut-être d'éviter de devoir être pris en charge médicalement, avec les risques qu'une scintigraphie et la prise d'un médicament très controversé peuvent comporter.


Hypertension

Des médicaments contre l'hypertension sont de plus en plus prescrits, malgré les effets néfastes qu'ils ont sur la santé, notamment : la fatigue et une perte de tonus. Il sont parfois nécessaires pour une période transitoire. Il est cependant possible de vivre avec une pression artérielle normale, moyennant quelques précautions simples qui relèvent surtout d'une bonne hygiène de vie.  Voir également : cette présentation.



Les mammographies répétées représentent un facteur de risque de cancer important.

Il est indéniable que les mammographies sauvent parfois des vies en permettant de diagnostiquer à temps la présence de nodules cancéreux. Mais l'irradiation nécessaire à ces examens est importante, équivalente selon certains médecins à jusqu'à 20X la dose nécessaire à un examen des poumons. Leur cumul va donc favoriser des cancers. Leur emploi systématique et répété est fortement déconseillé, d'autant qu'il existe d'autres types d'examens, efficaces et beaucoup moins dangereux, comme la palpation, la thermographie et les ultrasons.


Maladies à vendre

Faute de savoir mettre au point des médicaments utiles pour traiter les grands maux de l'humanité, et afin de maintenir ses ventes, l'industrie a trouvé plus simple d'inventer des maladies qui n'existaient pas.


Arrêtez les mutilations !

Des organes qui dysfonctionnent, une parathyroïde déréglée ou une rate hyperactive? À moins que ce soit un foie cirrhotique ou une tumeur dans le côlon? Pas de problème : on enlève !  Pourtant, ce ne sont pas nos organes qui dysfonctionnent mais c'est le contexte qui les rend dysfonctionnants. Donnons à nos organes une chance de nous montrer leur extraordinaire pouvoir d'auto-régénération.


Les Amygdales — Il y a le Feu là-Haut !

Jusqu'en 2015, le cerveau ne possédait pas de système lymphatique. Désormais les nouveaux modèles en sont équipés. Par conséquent, n'enlevons plus les amygdales et les végétations, sinon nous priverions notre cerveau de ses émonctoires. Les amygdales sont indispensables à la bonne santé de notre tête et leur ablation produit une congestion cérébrale qui conduit à une variété de maux et à un mauvais vieillissement. Il y a d'autres moyens de traiter les problèmes liés aux amygdales.

 Prévenir et soigner les maladies neurodégénératives en traitant l'acidose et en favorisant l'élimination.

 

Plaidoyer pour un peu de bon sens

Les voyants rouges se sont allumés? Les médecines allopathiques et homéopathiques s'efforcent d'éteindre nos voyants de contrôle. Mais qu'arrivera-t-il si personne ne songe à remettre de l'huile dans le moteur? Si l'on ne fait que combattre les symptôme de la maladie, elle réapparaîtra sous une forme encore plus grave. On enlève le froid en apportant de la chaleur. On enlève le mal en apportant le bien. N'apportons pas seulement des médicaments, mais apportons ce qui manque à la bonne santé.

• Irène Grosjean ou la vie en abondance


L’héritage laissé par Mirko Beljanski

• Ces plantes qui soignent le cancer
• Beljanski : on a tout fait pour que vous ayez peur
• Littérature
• Présentation de l'approche Beljanski


Le rôle de la Vitamine C

Originaire des climats chauds, où il était principalement frugivore, l'homme ne sait pas synthétiser la Vitamine C. L'ensoleillement des tropiques lui procurait également de la Vitamine D en abondance, et les graines oléagineuses y étaient riches en Vitamine E. En colonisant d'autres milieux, l'homme n'a pas eu le temps de s'adapter physiologiquement et il lui a fallu manger de la viande. Le déficit en ces vitamines est un problème endémique à nos sociétés. La Vitamine C est un sucre. Elle est le carburant de nos microzymas et la substance-santé par excellence. De nombreuses recherches ont démontré que cette vitamine est le plus puissant des reconstituants. Elle permet de lutter avantageusement contre nombre de maladies et de freiner la dégénérescence. Mais les dosages couramment prescrits sont très insuffisants pour bénéficier d'un réel effet thérapeutique.
Attention toutefois au fait que si l'on consomme beaucoup de fruits acides, comme les agrumes, on s'expose au risque d'une érosion dentaire. Notre alimentation moderne étant trop pauvre en sels minéraux, celle-ci doit aussi être rééquilibrée par un apport en sels minéraux basiques.

Dr Alain Scohi — L'importance des Vitamines.


Dr Hulda CLARK — La Guérison est Possible  !

Ce livre est probablement l'un des meilleurs investissements qui soit en matière de santé. Il attire notre attention sur les nombreux parasites et sur les contaminants chimiques cachés qui sont la cause de maladies. Et surtout, il explique comment détoxifier notre corps efficacement et à moindre coût, et préserver notre capital santé en évitant les contaminants les plus récurrents. La méthode Clark a permis à des milliers de personnes de guérir de maladies réputées inguérissables.

TESTIMONY — Overcoming MS with Hulda Clark's Methods


Pr Henry JOYEUX — Protégez votre santé !

A l'heure où l'industrie, à grand renfort d'arguments publicitaires trompeurs, s'efforce de nous faire avaler n'importe quoi, il est urgent de remettre nos pendules à l'heure en étayant nos connaissances.


Pr Henry JOYEUX — Etre en bonne santé demain

Dans ce précieux concentré d'information, Henry Joyeux balance avec un certain humour, quelques vérités qui doivent être entendues. Elles concernent autant nos chères habitudes alimentaires délétères, que la propagande industrielle et médicale.


Dr Jean Paul Curtay — Les clés de l'alimentation anti-inflammatoire

Protéger sa santé et se soigner par l'alimentation est possible.



Ces croquettes qui font mourir prématurément nos animaux

La malbouffe industrielle ne touche pas que les hommes. Les chats savent masquer leurs problèmes de santé jusqu'au jour où vous verrez votre petit compagnon se traîner, vomir et ne plus s'alimenter. Le verdict du vétérinaire sera rapide et sans appel : Insuffisance rénale chronique, ou IRC. Il sait de quoi il parle, puisque qu'elle est devenue la cause N°1 de mortalité chez les chiens et les chats.

 

 


 

ALZHEIMER


La Maladie d'Alzheimer n'est pas un vieillissement normal.

La Pharma cherche à développer des traitement coûteux pour une maladie qui pourrait faire l'objet d'une prévention. Mieux nous comprendrons quelles sont les causes de la maladie et plus vite nous nous attaquerons aux facteurs de risque, meilleures seront nos chances de vieillir en conservant un cerveau en parfaite santé. Des études montrent que si la courbe de progression se poursuit, une personne sur deux vivant dans nos sociétés occidentales pourrait être atteinte de cette maladie au tournant de la génération. Le temps investi pour mieux comprendre la maladie et pour cerner ses causes et son évolution, n'est donc pas du temps perdu.


SM – SEP

De nombreuses maladies trouvent leur origine dans un intestin abîmé. Éloigner les causes de son inflammation suffit parfois à guérir de maladies réputées incurables.

How I Reversed Multiple Sclerosis

One day in August 1984, home on summer break after my freshman year at college, I woke up with a creepy tingling in my feet which slowly rose to my chest. Later that day my parents and I sat in a neurologist’s office where she made the dreadful pronouncement: “I’m 99% sure you have multiple sclerosis (MS), and there’s nothing we can do.”


La Sclérose en plaques (SEP) est Guérissable !   55 cas suivis par la Dresse Kousmine.

 

 

APPENDICECTOMIE ET PARKINSON


L'Appendice n'est Pas une Excroissance Inutile

Il représente une sauvegarde de notre flore bactérienne en cas de maladie intestinale. Les chercheurs ont mis en évidence un rapport entre l'appenticectomie et un risque multiplié par trois de développer la maladie de Pakinson, montrant d'une part que l'appendice a son rôle protecteur à jouer, et d'autre part que la maladie de Parkinson peut être favorisée par un appauvrissement de notre microbiote.

 


PARKINSON

Parkinson

La maladie de Parkinson est présentée comme une maladie dégénérative du système nerveux incurable, dont la cause est une structure nigrostriée endommagée. Ce dommage est généralement causé par une contamination: pesticides, métaux lourds, substances chimiques ou médicamenteuses. Certaines professions sont plus particulièrement touchées, comme les employés agricoles. La dopamine nécessaire au mouvement n'est alors plus produite en quantité suffisante et une forme de paralysie s'installe progressivement. La substance nigrostriée ne se régénérant pas sans une détoxification préalable profonde de l'organisme, les symptômes ne peuvent être qu'atténués en dopant les neurotransmetteurs avec des substances de substitution appelées «agonistes dopaminergiques». La lévodopa, ou L-dopa, extraite du haricot Mucuna Pruriens et désormais synthétisée, a été le premier substitut à la dopamine. Elle continue à être utilisée avec de bons résultats. Mais à moyen terme, ces apports conduisent à des troubles graves de la motricité, comme les dyskinésies. Les substances dopaminergiques ont également sur le psychisme une action redoutable. De plus, l'accumulation dans le cerveau de protéines insolubles générées à partir de la lévodopa, accélère la progression de la maladie. Les médicaments plus récents contiennent en outre des inhibiteurs destinés à prolonger leur effet, mais ceux-ci affectent également les processus enzymatiques B6 et B12 en relation avec une neuropathie périphérique, et également le cycle de la sérotonine, augmentant l'incidence de la maladie sur le psychisme des patients. Depuis l'introduction de ces inhibiteurs dans les années 1980, le taux de mortalité des malades traités a augmenté de 320% par rapport à ce qu'il était lorsque la L-Dopa était utilisée seule. Faut-il pour autant s'abstenir de prendre des médicaments jugés indispensables? Leurs effets néfastes peuvent être partiellement contrecarrés par un apport d'antioxydants, d'acides aminés, et par des vitamines spécifiques. Consommer des fruits et des légumes sans pesticides, de préférence crus, et éloigner les sources de contamination métalliques et chimiques, est primordial. Cependant, rares sont les neurologues qui informent leurs patients de ces précautions indispensables.

De nombreuses études ont montré que la maladie de Parkinson a des causes, parfois une intoxication aux métaux lourds, une contamination chimique ou médicamenteuse, des infections et des toxines, un flux hormonal déséquilibré. Un facteur d'anxiété et de stress peut également s'y ajouter et la peur joue un rôle non négligeable dans l'emprise que peut avoir la maladie. Lorsque les causes sont traitées, les symptômes régressent. Le plus tôt elles seront adressées, le mieux ce sera.

Autres resources, en ANGLAIS

 

 


 

 

ALIMENTS MODIFIÉS ET LEURS EFFETS SUR LA SANTÉ


 

Et si c'était la Candidose?

Vous avez grossi, ou ne parvenez pas à maigrir ? Et si c’était le signe d'une candidose ? Lorsque cette bactérie intestinale - le candida albicans, au demeurant très utile - prolifère, elle affecte les parois intestinales puis détruit tout notre équilibre. La candidose est le nom de cette infection fongique. Un des symptômes est la prise de poids inexpliquée et la difficulté à maigrir, mais il y en beaucoup d’autres, comme par exemple la fatigue, les maux de tête et la difficulté à se concentrer. (Femme Actuelle)

voir également:
En finir avec la Candidose - www.regenere.org
Un jus pour contrer la candidose - www.regenere.org


 

L'alimentation “LIGHT” est-elle bonne pour la santé?

Saviez-vous que les laboratoires de recherche médicale utilisent la margarine comme substrat pour la culture des cellules cancéreuses? Pourquoi les individus qui consomment de la “processed food” vieillissent-ils prématurément? Que valent les substituts et les additifs? — De nombreuses personnes ayant utilisé l'aspartame, se sont plaintes d'acouphènes devenus permanents. Les produits “light” seraient-ils toxiques? De l'avis de nombreux nutritionnistes, mieux vaut manger en moindre quantité des aliments sains et éventuellement allégés en sucre et en graisse. Mieux vaut manger du sucre complet, car il est riche en minéraux. Mieux vaut manger des aliments non raffinés, car ils procurent une sensation de satiété.  Quid des Aliments Raffinés.




Notre Pain quotidien nous met dans le Pétrin…

Une personne sur deux digère mal notre aliment de base: le pain. La maladie cœliaque et l'intolérance au gluten sont en constante progression. La faute est d'une part aux obtentions de blé à très haute teneur en gliadine (multipliée par quatre depuis le début du siècle dernier), mais également aux pesticides pulvérisés au moment de l'ensilage, aux “améliorants”, ces additifs ajoutés aux farines afin de modifier la texture et la conservation du pain, et aux enzymes qui permettent d'accélérer considérablement les temps de levée. Pour ceux qui regrettent de ne plus pouvoir manger du pain, la bonne nouvelle c'est qu'après une période de désensibilisation, ils pourraient recommencer à manger un peu de pain, à condition que ce pain soit fait à l'ancienne, c'est à dire préparé à partir de farines bio à indice en gluten bas, comme par exemple celle de petit épeautre, d'eau, de sel et de levain naturel.


Huiles Polyinsaturées et DMLA.

Dix fois plus de personnes sont aujourd'hui atteintes de dégénérescence maculaire qu'il y a trente ans. Autrefois, la cécité était principalement liée au diabète. La cécité dont la cause est la DMLA lui est maintenant cinq fois supérieure. Plusieurs chercheurs ont mis en évidence le rapport entre cette épidémie qui atteint le monde industrialisé, et la consommation d'huiles polyinsaturées et leur péroxydation (rancissement) dans l'organisme. Autre facteur intervenant dans la perte de vision:

• Sucre: ne le laissez plus vous gâcher la vue!


Maladies Inflammatoires de l'Intestin.

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ont quadruplé depuis les années 1960. On soupçonne les additifs alimentaires de jouer un rôle-clé dans cette épidémie mondiale. Sur 338 additifs et substituts autorisés en Europe, 90 peuvent poser problème pour notre santé en général et 30 nuisent spécifiquement au système digestif. Certains médicaments y contribuent également.



Les Risques pour la Santé des Antiagglomérants.

Depuis des décennies, l'industrie se sert de certaines substances pour empêcher les aliments en poudre de se solidifier. Les emballages mentionnent entre autres: le dioxyde de titane, le dioxyde de silicium, le silicate de calcium, la bentonite, le ferrocyanure de sodium. On les retrouve dans les médicaments et même dans les poudres pour bébé, comme aussi dans les compléments nutritionnels et dans pratiquement tous les aliments qui doivent conserver une structure poudreuse. Les organismes de surveillance ont établi que ces substances ne sont que peu dangereuses pour la santé humaine. Or depuis peu, des scientifiques tirent la sonnette d'alarme. En cause: les nanoparticules.


L’Intestin Poreux.

Une explication très convaincante sur les causes de l'intestin poreux et sur les moyens, qui finalement peuvent être très simples en regard des bénéfices, de retrouver une belle forme en rendant sa pleine fonctionnalité à son tube digestif.

• Probiotiques: Quitter le cercle vicieux.


Dr Eric Berg en Français

La simple prise de médicaments peut être efficace à court terme, mais s'avère souvent problématique à long terme. La nourriture est à la fois une source de déséquilibres et notre principale ressource pour nous guérir, avec aussi certains compléments naturels.


Comme d'autres maladies auto-immunes, le Psoriasis a une cause.

Voici une maladie qui gâche la vie à de trop nombreuses personnes. Administrer des corticoïdes ne fait qu'augmenter le problème. Mais lorsqu'on s'attaque enfin à la cause principale de la maladie, les symptômes régressent, et d'une manière spectaculaire.



Résoudre l'inflammation et la perméabilité intestinale.

Toute maladie commence dans l'intestin. Marion Kaplan propose des stratégies thérapeutiques inédites pour se soigner naturellement.





Comment retrouver la santé après avoir été intoxiqué par la chimie.

Mercure, dévitalisations et autres soins dentaires délétères, édulcorants toxiques, fluoration de l'eau, OGM, perturbateurs endocriniens, médicaments potentiellement néfastes et pollution chimique généralisée: nombreux sont les facteurs concomitants qui fatiguent notre organisme et qui nous prédisposent à être atteints de maladies dégénératives. Certains facteurs sont particulièrement néfastes et doivent impérativement être écartés.

 

 


SIMPLES MAIS EFFICACES

RTS 36.9°  Le jeûne intermittent: un réel espoir pour les personnes en surpoids

Notre manière de nous alimenter peut rapidement conduire à l'une des maladies les plus récurrentes dans nos sociétés industrialisées: le surpoids, et avec lui, à une cohorte de troubles comme l'hypertension, les maladies cardiovasculaires et le diabète. Il existe pourtant une méthode facile à mettre en œuvre qui permet de contrecarrer la prise de poids. Nous disposons tous d'un processus de nettoyage interne appelé: cétose. Ce processus nous permet d'éliminer nos déchets et de brûler les graisses superflues tout en nous procurant de l'énergie. Pour mettre notre corps en mode cétose, il suffit de diminuer les glucides et d'espacer les repas. Les premiers jours peuvent être difficiles, mais les effets positifs de ce type de jeune ne tardent pas à se faire sentir et ils sont spectaculaires, au point que la plupart des personnes qui l'ont tenté, l'ont gardé.


Et si notre santé dépendait de notre microbiote?

Un autre documentaire passionnant produit par Yuzu Productions.




Les incroyables Vertus curatives du Bouillon d'Os.

Colites, maladie de Crohn, obésité, dégénérescence et état de délabrement associés à une inflammation de l'intestin et au stress, ces états répondent admirablement à une substance curative oubliée: la gélatine d'os. Secret de la forme de nombreuses célébrités, la simplicité de ce traitement le rend incontournable.

Interview du Dr Petrucci (en anglais)

Bienfaits du bouillon d'os


Les nombreux bienfaits de l'ail

sans omettre de mentionner les situations où sa consommation peut présenter un risque.



Le Jeûne — une Nouvelle Thérapie?

Le jeûne en mesure d'accompagnement permet de beaucoup mieux supporter les chimiothérapies. Mais le jeûne constitue en lui-même un formidable outil thérapeutique, capable à lui seul de réinitialiser les processus biologique en régulant de nombreux dysfonctionnements du corps et du psychisme. Film disponible jusqu'au 06 Mars 2019

• SYMPA — Les bienfaits pour la santé d'un jeûne court et répété, et le mécanisme de l'autophagie expliqué.
• Jeûne sec ou jeûne hydrique — Que choisir ?


• Thierry CASASNOVAS — Vulgariser les connaissances médicales afin de pouvoir se soigner d'une façon plus naturelle.

• Thierry CASASNOVAS — Entre chélations et détoxification: rendre plutôt à son corps la capacité d'éliminer.

 


 

 

SPIRITUALITÉ ET SANTÉ

 

• Thierry CASASNOVAS — Ce qui m'a réellement sauvé la vie.

• Thierry CASASNOVAS — La voie directe vers la pleine santé.

• Thierry CASASNOVAS — Ma conversion à Jésus Christ.


Ésotérisme et Spiritualité
Comment se positionner face aux formes de médecines dites «alternatives» ou à certaines pratiques de méditation ou de guérison, aujourd’hui très répandues ? Comment distinguer les pratiques spirituelles saines de celles qu’il faudrait éviter ? Cette brochure est étayée par des textes aux fondements théologiques solides, ainsi que par des témoignages de personnes ayant pratiqué des activités de type ésotérique. Créée en premier lieu pour aider les chrétiens à se forger une opinion plus claire, elle s'adresse également à tous ceux qui souhaitent mieux cerner les enjeux spirituels de ces pratiques.

 

 

 


 


PLÉOMORPHISME BACTÉRIEN

Comment la médecine du passé pourrait devenir celle du futur.

Et s'il avait eu raison? — Antoine Béchamp : ce nom ne vous dit probablement pas grand chose. C'est normal puisque la vision de la médecine qui avait prévalu jusqu'à ses travaux sur les microzymas—ou somatides—, fut balayée par Louis Pasteur et le nouveau paradigme dont la médecine moderne s'est inspirée — une médecine qualifiée par certains de “pétrochimique”, et on se demande pourquoi.

De quel ordre fut ce changement majeur? Chacun connaît l'approche conventionnelle de l'étude du sang : globules rouges, globules blancs, plaquettes, plasma. Mais ce qui nous a été caché, c'est que dans le sang et les tissus humains, d'innombrables petites particules vivantes qu'on appelle “microzymas”, sont les briques de chaque construction cellulaire et les agents des combustions et des processus enzymatiques. Les microzymas peuvent à la demande, produire des bactéries, des virus et des levures, dans le cadre de notre protection immunitaire. Mais pour la médecine scientifique, les microzymas n'existent pas et l'examen microscopique du sang qui les met en évidence est prohibé. La raison en est simple: Les microzymas bousculent l'approche darwinienne de la biologie…

Lire la suite

Avant Pasteur, il était largement admis que la maladie est le résultat de changements survenant à l'intérieur de l'organisme. Pour Béchamp, le microbe n'est rien et le terrain est tout, comme l'avait démontré avant lui le physiologiste Claude Bernard. Autrement dit, l'apparition des germes est la conséquence d'un changement du milieu intrinsèque, et non la cause de la maladie. Les asticots se nourrissent de la putréfaction, mais ils n'en sont pas la cause. Pasteur ayant bénéficié de l'appui des politiciens, tout acquis à la révolution industrielle, réussit à évincer Béchamp et à imposer l'idée que les maladies sont causées par une contamination par des germes extérieurs. Cette approche arrangeait leurs affaires, puisqu'elle leur permettait d'éluder la question de la nécessité de fournir un environnement de vie et de travail sain, aux ouvriers et à leurs familles. Pourtant, il semble que sur son lit de mort, Pasteur ait voulu réhabiliter le point de vue de Béchamp. Car s'il est vrai que des germes peuvent nous infecter, la manière dont ils se répliquent n'a jamais été élucidée. Les découvertes récentes de la physique et de la biologie moléculaire semblent vouloir réhabiliter Béchamp, ses pères et ses disciples. L'étude des microzymas—ou somatides comme les appelle Gaston Naessens, ces particules élémentaires bâtisseuse de la vie que l'on retrouve au cœur de tous les processus biologiques—, pourrait potentiellement révolutionner la médecine.

Selon ces travaux, et pour ce que j'ai pu comprendre, la contagion s'explique par une forme de mimétisme. Nos mycrozymas étant dotés d'une mémoire de silicium, ils sont affectés à une tâche particulière. Mais ils peuvent être piratés par les bactéries ou les virus, qui peuvent modifier leur programmation—un peu à la manière d'un virus informatique. Lorsqu'un virus infecte un ordinateur, il orchestre ses ressources à l'avantage du créateur du virus. Un virus est composé d'un fragment d'ADN entouré d'une membrane. Cette membrane est équipée d'outils protéiques qui vont lui permettre de pénétrer nos cellules pour y injecter les gènes du virus, qui s'assembleront ensuite à notre ADN, afin que nos cellules répliquent le virus. Nos microzymas sont alors les bâtisseurs de ces structures anarchiques. Une fois que le processus est lancé, les virus initiaux peuvent disparaître, la production de nouveaux virus se poursuivra aussi longtemps que les conditions qui ont permis leur développement resteront les mêmes.

Vue sous cet angle, la maladie est la conséquence d'une détérioration des conditions prévalant dans notre organisme. Lorsque les conditions sont optimales - lorsqu'ils sont suffisamment alimentés en oxygène, en sucre et en vitamine C -, nos microzymas sont occupés à construire des cellules saines et à maintenir un système immunitaire optimal, qui reconnaîtra immédiatement les intrus et les détruira. Mais ces particules de vie savent au besoin construire des bactéries saprophages, des nettoyeurs en quelque sorte. Si nous blessons une pomme, elle fermentera et pourrira de l'intérieur. Ceci est dû à un processus enzymatique généré par les microzymas (micro zymase = petit agent enzymatique). Juste pour l'anecdote: l'alcool, c'est du pipi de microzyma, comme le dit joliment Alain Scohy. Nous n'attrapons pas de maladie, mais nous tombons malades lorsque les agents qui nous maintiennent en bonne santé sont dépassés par la tâche. Les saprophages sont alors produits en trop grand nombre et ils deviennent pathogènes. Les microzymas obéissent aux flux hormonaux délivrés par le sang, et probablement aux impulsions bio-magnétiques. Tout ce fonctionnement est orchestré par le système nerveux central, lui-même sous le contrôle de l'intelligence de l'être et donc, de l'esprit. C'est pourquoi les mauvaises pensées, les blessures émotionnelles, les chagrins, les pertes dues à un accident ou à un handicap, et même, un pronostic médical défavorable, sont tout aussi efficaces pour forcer les portes contrôlées chimiquement qui empêchent les particules de la vie de se transformer en particules létales, que le serait une exposition aux contaminants. Lisez également cet extrait sur la page de la maladie de Lyme.

L'étude des somatides apporte par ailleurs de nouveaux éclairages sur la Bible, lorsqu'elle cite le Créateur: «Seulement, évitez avec soin de manger le sang, car le sang c’est la vie, et vous ne mangerez pas la vie avec la chair. Vous n’en mangerez pas mais vous le répandrez sur la terre comme de l’eau (Tu es terre et tu retourneras à la terre). Vous n’en consommerez pas, afin d’être heureux, vous et vos descendants après vous, pour avoir fait ce que l’Éternel considère comme juste.» Un nouvel éclairage également sur le processus de création: «Que les eaux—et la terre—produisent en abondance des êtres vivants. … Et Dieu fit chaque espèce.» Le milieu extérieur contient énormément de microzymas, qui semblent par ailleurs être dotés d'une vie éternelle. Nouvel éclairage également sur le processus de la guérison divine, qui de l'avis de plusieurs consiste à chasser de notre être un ou plusieurs démons, ces programmes spirituels étrangers. (“Daimonion” = qui divise ou s'approprie le pouvoir divin). Les études menées à ce jour ont démontré que les microzymas sont propres à une personne ou à un être vivant.

Liens:

• Les Particules de Dieu — Quelques pionniers se sont penchés sur la biologie fondamentale du vivant en redécouvrant un aspect éludé par la science du 20e siècle et banni des traités de médecine. Cette découverte est pourtant d'une importance capitale.

• Dr Alain Scohy — Les Microzymas ridiculisent le microbisme. Un éclairage passionnant sur ces minuscules ouvriers qui travaillent sans relâche à construire et à entretenir notre organisme en assurant entre autres la division cellulaire, le stockage des données de l'individu au niveau de la matière vivante, la production des bactéries nécessaires aux différentes étapes de la vie, les processus enzymatiques. Il y est fait allusion à d'autres phénomènes mystérieux du corps humain, comme la raison du rejet des greffons, le mimétisme, qui semble être à l'origine de la contagion, la transmission intercellulaire et l'importance de l'esprit pour la santé.   Voir également :  

• La Médecine Interdite.

• La Bio-Révolution d'Antoine Béchamp.

• Un autre point de vue intéressant sur le sujet.

 

 

 


 

MODES – Et si tu allais faire tes graffitis ailleurs  ?

Vraiment? — En langage éthologique on appelle cela: «marquer son territoire». Inciter les gens à se démarquer en se conformant à une mode, n’est-ce pas la forme la plus vicieuse d'une assimilation? Il suffit de parcourir les villes et les campagnes pour s'en convaincre : la laideur et la sinistrose s'emparent de tout ce que la sagesse n'a pas su révéler. Et parmi les modes qui déferlent sur le monde, il en est une qui est particulièrement affligeante et qui consiste à se faire graver sur le corps, des slogans, des motifs ou des symboles ésotériques. Un petit cœur : c'est trop mignon ! Mais avec le temps le motif se sera mué en une chose indéfinissable. Qu'à cela ne tienne, on le recouvrira d'une grande fleur ou d'un papillon. Mais attention au ringard et au mauvais goût ! …

Lire la suite

Un beau crâne bardé de symboles ésotériques, voilà qui est WOW! et qui en impose! … La course en avant ne s'arrêtera plus. Outre les problèmes de santé qui vont surgir à cause des pigments métalliques toxiques et cancérigènes, de l'éthylmercure et des virus, nos goûts et nos couleurs évoluent et beaucoup de tatoués finissent par prendre en dégoût les marques qui recouvrent leur corps. Retrouver son intégrité physique est illusoire et coûteux. Mais qui est derrière cet engouement? Le tatouage fut jadis pratiqué pour marquer les esclaves. Dans Apocalypse 16, Jésus prévient qu'un ulcère malin et douloureux frappera les hommes qui porteront le «charagma»—le tatouage de la «bête»—, et qui adoreront son image. La décision de se faire tatouer n'est donc pas anodine et ne doit pas être prise à la légère. Dans Lévitique 19:28, Dieu dit : «Vous ne vous ferez pas d’incisions sur le corps à cause d’un mort et vous ne vous ferez pas dessiner des tatouages sur le corps. Je suis l’Éternel. Ne déshonorez pas vos filles en faisant d’elles des prostituées; le pays entier s’adonnerait à la prostitution et se remplirait d’immoralité.» Dieu considère le tatouage — et nous pourrions sans doute lui assimiler le piercing et certains styles de coiffures et d'habitudes vestimentaires—, comme des pratiques dégradantes et une marque de rébellion au même titre que les scarifications rituelles et la prostitution. Loin d'être un adepte de l'uniformité, Dieu aimerait plutôt que sa gloire vienne habiter sur ses enfants et qu'elle soit leur marque distinctive et leur rayonnement. Dans Deutéronome 33:12 il est écrit: «Sur Benjamin il dit: C'est le bien-aimé de l'Éternel. Il habitera en sécurité auprès de lui. l'Éternel le couvrira toujours et résidera entre ses épaules.»

«Tout m'est permis mais tout n'est pas utile; tout m'est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit.» «Ignorez-vous que votre corps est le temple même du Saint-Esprit qui vous a été donné par Dieu et qui maintenant, demeure en vous? Vous ne vous appartenez donc pas à vous-mêmes. Car vous avez été rachetés à grand prix. Honorez donc Dieu dans votre corps.» 1 Corinthiens 6:12-20

 

 

 


 

 

COUPS DE COEUR


Créateurs de Ponts.

 


   Chez nous: le nouvel esclavage

 


 

LANCEURS D'ALERTES

• Henri JOYEUX — Les lettres du Professeur Joyeux.

• François ASSELINEAU — Une autre Histoire de la France et de l'Europe.

• Maurice BERGER — Le viol moral, ou les dangers de la vulgarisation de la sexualité dans l'éducation.

 

LEGENDES URBAINES

• CHEMTRAILS — Légende urbaine ou réalité? Ecoutez plutôt ce qu'en dit un chef du FBI aujourd'hui décédé.


Chem-trails — Un cadeau du ciel?

Avez-vous pu remarquer que le feuillage des plantes n'est plus aussi beau qu'autrefois, que les insectes disparaissent et les oiseaux aussi, que la santé des populations se détériore? Et si nous étions «arrosés» à notre insu? Rassurez-vous, le scénario imaginé par un groupe d'illuminés d'un complot fomenté par une élite pour débarrasser la terre d'une humanité devenue gênante et la remplacer par une race «divine» ou plutôt, génétiquement modifiée, est fictif …ou peut-être pas.


La «Collapsologie», vous connaissez?

Complément d'Enquête nous propose une entrée en matière assez bien ficelée.


Au cœur du Cerveau

«Se mettre dans la peau des autres». Ce documentaire remarquable nous montre comment l'emprise de la propagande sur notre cerveau peut être déjouée par le biais de jeux de rôles relationnels.



Fin du Monde ou grand Spectacle?

Tout dépendra du point de vue que nous aurons adopté. Au temps de la gloire du Royaume de Perse, un conseiller politique cupide et jaloux nommé Haman avait conçu un plan diabolique pour débarrasser le Royaume de tous les Juifs afin de s'emparer de leurs richesses et de leurs terres. Mais la jeune reine Esther sut déjouer son plan en faisant fondre le cœur du roi. Le génocide fut évité de justesse. Et devinez qui fit les frais de la farce?

 


 

«Sache bien que dans la période finale de l'histoire, les temps seront difficiles. Les hommes seront égoïstes, avides d'argent, arrogants et prétentieux.» 2 Timothée 3:1

«Ceux qui veulent s'enrichir à n'importe quel prix tombent dans un piège et dans une foule de désirs nuisibles qui provoquent leur perte et plongent l'humanité dans le malheur.»
1 Timothée 6:9

 


 

 



«Celui qui atteste de toutes ces choses dit : Voici, je reviens promptement. Amen, viens Seigneur Jésus ». Apocalypse 22.

 

www.paulschilliger.com